Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

La technique du « point d'Argentan » dévoilée

Résumé : Comment une technique de dentelle à l’aiguille qui était pratiquée au XVIIIe siècle par des femmes, et par des enfants dès l’âge de six ans, dans des fabriques et à la campagne aux environs d’Alençon et d’Argentan, est-elle devenue au XXe siècle un secret bien gardé au sein du monastère bénédictin d’Argentan ? Dans cet article nous montrerons que le « grand réseau d’Argentan », des ateliers de la maison Lefébure, mis au point à Bayeux vers 1874, correspond à ce que l’on appelait au XVIIIe siècle un « champ de bride ». La technique d’exécution de ce champ est en fait minutieusement décrite dans une célèbre encyclopédie du XVIIIe siècle, celle de Panckoucke. Avant la Révolution française, ce point n’était donc pas tenu secret.
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02073372
Contributor : Brigitte Tambrun <>
Submitted on : Friday, December 4, 2020 - 12:17:49 PM
Last modification on : Sunday, December 13, 2020 - 3:25:13 AM

File

Tambrun Le point d'Argentan2.p...
Files produced by the author(s)

Licence


Copyright

Identifiers

Citation

Brigitte Tambrun, Veronique Thomazo. La technique du « point d'Argentan » dévoilée. Artefact : techniques, histoire et sciences humaines, CNRS éditions, Presses universitaires de Rennes, 2020, Pannes et accidents (XIXe-XXIe siècle), 11 (2019), p. 279-307. ⟨10.4000/artefact.4898⟩. ⟨halshs-02073372v2⟩

Share

Metrics

Record views

73

Files downloads

200