Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

La mémoire désidentifiante

Abstract : Cet article est consacré à un film — Les hommes debout — qui traite d’un quartier de Lyon en pleine rénovation (Gerland) et de la mémoire qui lui est associée. Toutefois, il s’agit moins, pour les auteurs, de l’envisager comme un document à soumettre à l’analyse sociologique que de le reconnaître comme étant partie prenante d’une enquête déjà là et à part entière, celle, sous format esthétique, que son réalisateur a menée. Dans une logique pragmatiste, les auteurs de cet article proposent d’emboîter le pas au cinéaste, tant il apparaît que cette exploration cinématographique vient renouveler les cadres de pensée communément admis en sciences sociales sur les phénomènes mémoriels. Partant d’une description précise du film, l’article interroge les procédés originaux par lesquels le réalisateur défait et recompose le rapport entre lieu et mémoire de sorte que, in fine, c’est l’entité mémoire elle-même qui se trouve respécifiée, sa qualité collective reconsidérée et sa portée politique redéfinie.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02062249
Contributor : Dominique Belkis <>
Submitted on : Friday, March 8, 2019 - 4:37:20 PM
Last modification on : Tuesday, April 14, 2020 - 3:36:03 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02062249, version 1

Citation

Dominique Belkis, Michel Peroni. La mémoire désidentifiante. EspacesTemps.net, Association Espaces Temps.net, 2015. ⟨halshs-02062249⟩

Share

Metrics

Record views

58