Le « territoire tribal des Kurdes » et l'aire iraqienne (X e-XIII e siècles) : esquisse des recompositions spatiales

Résumé : Dès les prémices de l'historiographie arabe, vers le ix e siècle, les géographes arabes évoquent les Kurdes. Ces populations iraniennes qualifiées de frustes et farouches par les auteurs médiévaux, résident dans les régions montagneuses du Moyen Orient du Fârs au Taurus. Cet espace parcouru par les tribus est un espace idéel, tribal et politique, sans cesse recomposé. Les sources historiographiques semblent montrer au xii e siècle une réduction de ce que nous appelons « le territoire tribal des Kurdes ». Celui-ci semble opérer un glissement vers l'ouest et s'orienter vers l'espace iraqien. Ce phénomène est consécutif à une recomposition politique globale dans la dynamique des infiltrations turcomanes et de la contre-croisade engagée par les souverains zankides. * Université Paris X, Nanterre /IFPO, Damas.
Type de document :
Article dans une revue
Revue des Mondes Musulmans et de la Méditerranée, Université de Provence, 2007, pp.101-126. 〈https://journals.openedition.org/remmm/3331〉
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02059422
Contributeur : Boris James <>
Soumis le : mercredi 6 mars 2019 - 15:57:21
Dernière modification le : jeudi 21 mars 2019 - 12:04:26

Fichier

BJames_IraK.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : halshs-02059422, version 1

Citation

Boris James. Le « territoire tribal des Kurdes » et l'aire iraqienne (X e-XIII e siècles) : esquisse des recompositions spatiales. Revue des Mondes Musulmans et de la Méditerranée, Université de Provence, 2007, pp.101-126. 〈https://journals.openedition.org/remmm/3331〉. 〈halshs-02059422〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

25

Téléchargements de fichiers

5