Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Évocation et abstraction : Une approche alternative au réalisme des dioramas

Résumé : Les dioramas sont habituellement associés à une muséographie analogique, fondée sur un principe de similitude. Si ces dispositifs visent à instituer un rapport de transparence avec le réel, d’autres présentations naturalistes vont faire le choix d’une mise en scène abstraite et symbolique. C’est le cas de la galerie « Montagne vivante » du Muséum d’histoire naturelle de Grenoble. À partir de cet exemple, notre article se propose de mettre au jour le fonctionnement sémiotique d’une telle approche muséographique. Il tente de répondre aux trois questions suivantes : cette approche se positionne-t-elle en rupture par rapport aux dioramas ou propose-t-elle seulement un accès différent au réel ? Si oui, quelle forme de rapport au réel introduit-elle ? Et dans quelle mesure détermine-t-elle de nouvelles modalités de réception du côté du visiteur ? Ce dernier point nous conduit à envisager en conclusion une forme particulière de littéracie, la « littéracie muséale ».
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02054652
Contributor : Lisa George <>
Submitted on : Friday, March 1, 2019 - 11:03:15 PM
Last modification on : Wednesday, November 20, 2019 - 2:51:22 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02054652, version 1

Collections

Citation

Eric Triquet. Évocation et abstraction : Une approche alternative au réalisme des dioramas. Culture et Musées, Actes Sud, 2018, L’art du diorama (1700-2000), pp.107-129. ⟨halshs-02054652⟩

Share

Metrics

Record views

43