Des énergies fossiles aux actifs épuisables, une histoire de l’analyse économique (1865-1931)

Résumé : Cette contribution a pour ambition d'explorer l'histoire de l'économie des énergies fossiles sur la période 1865-1931, pour comprendre comment les économistes, en particuliers anglo-saxons, sont passés d'une vision systémique et complexe des dynamiques énergétiques à une vision essentiellement capitalistique, centrée sur l'optimisation des comportements d'exploitation. Deux exemples seront étudiés. Le premier concerne les fondations théoriques de la rente minière telles qu'elles ont été construites des années 1880 aux années 1900. À ce moment-là, de nombreuses innovations conceptuelles ont été proposées, via l'usage d'outils marginalistes. Mais l'influence du marginalisme a finalement été telle qu'elle a fini par gommer les spécificités des ressources minières. Le second exemple concerne le rapprochement de deux champs de recherche dans les premières années du xx° siècle, à savoir l'analyse des ressources naturelles et la théorie du capital. Rétrospectivement, force est de constater que ce rapprochement a profondément marqué la façon dont les économistes se sont ensuite mis à considérer la question énergétique.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02050397
Contributor : Antoine Missemer <>
Submitted on : Wednesday, February 27, 2019 - 10:29:23 AM
Last modification on : Tuesday, April 9, 2019 - 11:26:12 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02050397, version 1

Citation

Antoine Missemer. Des énergies fossiles aux actifs épuisables, une histoire de l’analyse économique (1865-1931). Charles-François Mathis; Geneviève Massard-Guilbaud. Sous le soleil. Systèmes et transitions énergétiques, du Moyen-Âge à nos jours, Éditions de la Sorbonne, 2019. ⟨halshs-02050397⟩

Share

Metrics

Record views

84