Skip to Main content Skip to Navigation
Preprints, Working Papers, ...

Le populisme contemporain en Occident : une autre lecture

Résumé : S'appuyant sur la vaste littérature qu'a suscitée le populisme depuis les années 1960, cet article tente d'abord de caractériser les mouvements populistes occidentaux contemporains (I). Il détaille ensuite les points essentiels de l'une des analyses les plus pénétrantes du populisme-celle d'E. Laclau dans On Populist Reason (II)-pour en faire usage dans une perspective différente de celle de son auteur. Après avoir identifié, parmi les courants populistes de gauche et de droite, des nuances « civiques », et entre elles un vote populiste modéré exprimant un désenchantement envers les partis au gouvernement, il émet (sur la base d'une analyse secondaire d'études existantes) l'hypothèse que le centre de gravité de la nébuleuse populiste en Occident réside dans la référence au demos, plutôt qu'à l'ethnos ou à la plebs, et que le rapport de forces au sein des soutiens du populisme lui est favorable (III). Il examine ensuite les causes de l'aliénation croissante des citoyens-principale source du populisme. Il suggère (sur la base de quinze entretiens non directifs) que, si l'aspect social-la déstabilisation de la classe moyenne inférieure induite par l'ordre néolibéral-est important, il n'épuise pas le sujet (IV). L'une des raisons en est que l'audience des thèmes populistes est beaucoup plus large que ce segment central des sociétés ; une autre, que les revendications sociales ne sont que le détonateur du mouvement de protestation, et sont bientôt suivies de revendications institutionnelles visant à remédier à la dépossession de souveraineté qu'ont subie les majorités, au cours du dernier demi-siècle, en raison du soutien des élites dirigeantes et expressives à la montée en puissance de groupes minoritaires culturellement définis. La « tyrannie des minorités » qui a suivi a été génératrice de contraintes multiples et de libertés réduites pour le plus grand nombre dans la vie quotidienne (V). On parvient au même résultat lorsque les citoyens sont traités en mineurs par une « démocratie encadrée », où leur capacité de discernement est méprisée par des élites dirigeantes qui se dispensent de leur assentiment, au nom d'un bien moral présumé supérieur, ou de directives venues de centres de décision extérieurs non élus (VI). La cause fondamentale-ancienne : elle remonte aux années 1960-du malaise qui s'est installé est la montée de l'individualisme et l'abandon relatif des normes de citoyenneté, créant ainsi une situation dans laquelle le pouvoir est remis en question ou redouté, et l'autorité politique affaiblie. Celle-ci, devenue gestionnaire, fait concession sur concession aux militants et activistes, délègue à des autorités indépendantes, à des comités d'experts ou à des organisations internationales, et s'émancipe de la volonté de majorités qui (parce qu'elles étaient jusque-là passives) se voient ignorées ou manipulées. Ces majorités ont d'abord réagi par l'apathie électorale (montée de l'abstention), puis se sont résolues à des votes protestataires. La surdité ou l'impuissance des gouvernants ont pour finir conduit à une troisième étape, où elles réaffirment abruptement leur puissance et revendiquent le retour à l'esprit citoyen. La vague populiste actuelle révèle ainsi sans détour que le cycle entamé dans la décennie 1960 atteint ses limites ultimes. Vu sous cet angle, le populisme « civique » est une réponse à la désactivation de la démocratie, bien plutôt qu'une menace à son égard (VII). La démocratie représentative mise en place au cours des deux derniers siècles, à des époques où les masses étaient incultes, vieillit mal dès lors que leur niveau moyen d'éducation s'est considérablement élevé, et que les majorités souhaitent désormais se faire entendre. Si cette demande devait rester sans réponse, le problème posé deviendrait structurel, et plus aigu : des réformes institutionnelles dans le sens de relations redéfinies entre élites et peuple, majorité et minorités, se recommandent sans trop tarder.
Document type :
Preprints, Working Papers, ...
Complete list of metadatas

Cited literature [3 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02015902
Contributor : Bernard Boene <>
Submitted on : Tuesday, February 12, 2019 - 2:43:20 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:49:35 PM
Long-term archiving on: : Monday, May 13, 2019 - 5:32:01 PM

File

Boëne_Le populisme contempora...
Files produced by the author(s)

Identifiers

Collections

Citation

Bernard Boëne. Le populisme contemporain en Occident : une autre lecture. 2019. ⟨halshs-02015902⟩

Share

Metrics

Record views

96

Files downloads

1610