Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

-« Henry VIII de William Shakespeare : scénographie intersémiotique du pouvoir et de l’Histoire »

Résumé : Par essence et par fonction, le théâtre est fondamentalement lié à la représentation du pouvoir depuis ses origines, que celui-ci soit religieux ou politique, divin ou royal, cultuel ou culturel. Dans ses formes initiales, la présence d’un Chœur incarné sur scène, qu’il soit assemblée de dieux ou d’allégories ou qu’il soit Chorus singulier ou pluriel, humain ou posthumain —un défunt revenant de l’au-delà par exemple— la présence d’un Chœur rappelle la définition qu’Alain Rey donne de « représenter », c’est-à-dire « faire apparaître d’une manière concrète ou symbolique l’image d’une chose abstraite » (Rey, 3191). La représentation et le jeu théâtraux donnent à voir l’invisible et l’absent (cf. P. PAVIS) grâce à l’illusion thaumaturgique. L’Église ne s’y est pas trompée quand elle l’a utilisée pour l’édification des âmes et des cœurs de ses ouailles dès le Moyen-âge. Le spectaculaire mis au service du Clergé ou du Régime en place donne au divertissement une dimension didactique à la mimésis —fût elle aristotélicienne ou platonicienne— et il permet de « rendre présent devant les yeux, [ et de] reproduire par la parole » (Rey, 3191) la « puissance politique, l’autorité qui gouverne l’état » (Rey, 2893) et sa voix pour reprendre quelques sens du mot « pouvoir ». Dans ses diverses paratopies, réalisations et intentions, la pièce de Henri VIII rend compte et scénographie les multiples manières de représenter l’Histoire et le pouvoir, celui de l’au-delà et celui d’ici-bas, et évidemment, celui que les hommes exercent les uns sur les autres. Ce dernier point répond à la définition de « pouvoir » donnée au XIIIème siècle c’est-à-dire : « l’ascendant psychologique (av. 1250) et, juridiquement, [ le] droit que l’on a de faire une chose (XIIIe s.) ». Dans Henri VIII, Shakespeare dramatise et scénographie la continuité du pouvoir royal célébrée, dans une concaténation événementielle. Il loue sa permanence au travers de l’enchaînement familial ramifié de lignées, et de la pérennité de sa puissance, dans l’effacement de la discontinuité et des ruptures. L’intra et l’extra diégétique relient les Tudors aux Stuarts et mettent en avant le passage de Henri VIII à Élisabeth I, et celui d’une Élisabeth à l’autre puisque ce drame historique a assurément été créé en 1613, lors/pour les cérémonies de mariage de la fille de Jacques VI-I avec l’Électeur Palatin Frédéric V, noces célébrées en grande pompes à Whitehall. À travers Henri VIII (pièce et personnage), Jacques VI-I est loué. Toutefois on ne peut oublier que Jacques, filleul d’Élisabeth descendait de Henri VII. Mosaïque historique, cette œuvre que le titre présente comme une biographie, celle d’un rôle-titre royal représentation/incarnation d’une personne d’exception, élue de Dieu pour le représenter sur la terre, homme omnipotent qui a osé défier jusqu’à la papauté (autre figure de représentation s’il en est), ce cloisonné-décloisonné théâtral se structure de façon hétérotopique jouant de ses espaces juxtaposés ou imbriqués par le biais de la mimesis de l’ekphrasis et de l’hypotyposis. Dans le troisième principe de son texte écrit en 1967 et intitulé « Autres espaces : Hétérotopie », Michel Foucault montre comment le théâtre est capable de combiner en un lieu, des topoï, des emplacements, intrinsèquement incompatibles, et ceci dans le rectangle tridimensionnel c’est-à-dire le parallélépidède rectangle (cube rectangle) du plateau scénique par exemple. -
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02005249
Contributor : Danièle Berton <>
Submitted on : Sunday, February 3, 2019 - 9:28:02 PM
Last modification on : Monday, February 10, 2020 - 12:17:29 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02005249, version 1

Citation

Danièle Berton. -« Henry VIII de William Shakespeare : scénographie intersémiotique du pouvoir et de l’Histoire ». Classiques Garnier, Collection Rencontres, 2018, La théâtralisation des Arts et des Lettres de la Renaissance anglaise. ⟨halshs-02005249⟩

Share

Metrics

Record views

40