Skip to Main content Skip to Navigation
Reports

Lattes, Saint-Pierre Sud. Un ensemble funéraire protohistorique au sein de la campagne lattoise. Occitanie, Hérault (34). Ligne Grande Vitesse, Contournement de Nîmes et Montpellier

Abstract : L’opération de fouille a été réalisée dans le cadre des travaux archéologiques liés à la construction de la ligne à grande vitesse entre Nîmes et Montpellier (LGV). Elle fait suite à un diagnostic effectué en 2012, sous la direction de Michel Compan, ayant mis en évidence des structures fossoyées et des fosses de plantation de vignes datées du IVe s av. J.-C. L’emprise de la fouille se développe sur 2600 m2 et se situe à l’ouest du chemin rural presque en vis à vis de l’opération Saint-Pierre Nord (sous la direction de Valérie Bel). La fouille s’est déroulée sur dix semaines de mi-septembre à fin novembre 2013. Les vestiges retrouvés se concentrent essentiellement dans la partie est des décapages où se trouvent les bords d’un paléotalweg dont le colmatage post antique sur plus d’un mètre a scellé et préservé les structures archéologiques. Le chemin actuel de Saint-Pierre reprend l’axe de ce paléocreux. Les découvertes faites à Saint-Pierre confirment la présence d’une occupation protohistorique proposée au diagnostic et font apparaître un ensemble fossoyé qui structure une aire funéraire du Ve siècle avant notre ère. Quatre bûchers funéraires sont identifiés et s’inscrivent à l’intérieur d’enclos accolés dont les dimensions varient entre 16 et 120 m2. Les dépôts secondaires de crémation (dépôts en vases ossuaires ou dépôts de résidus) sont généralement localisés à proximité des bûchers à l’intérieur de chacun des enclos ou dans les fossés. Le mobilier métallique associé à ces tombes est très riche. Il s’agit de vaisselle et d’objets en bronze et d’éléments de parure en bronze, argent et or. On note également la présence de corail. La céramique associe des productions locales (céramiques non tournée), régionales (amphore massaliète) et des vases attiques. Un enclos de 100 m2, jouxtant ceux où se développent les tombes, enserre six tranchées de plantation. Ces creusements évoquent les plantations de vigne, comme celles de Saint-Jean-du-Désert à Marseille. Par ailleurs, la petitesse de ce « clos » permet d’avancer la fonction symbolique de cette plantation en lien direct avec les tombes. Il s’agirait plus d’un « jardin funéraire » que d’une parcelle à vocation agricole. Un autre enclos de 380 m2 se raccroche, au sud, à cette plantation. Sa destination nous échappe mais une zone de rejet de céramique vue au diagnostic et contemporaine des autres structures funéraires pourrait évoquer la présence d’une tombe. La richesse des dépôts associés aux sépultures et la mise en scène de cet espace funéraire avec ces systèmes fossoyés et la présence d’une vigne pose la question du statut social probablement élevé des personnes incinérées. Pour la période romaine, on note des vestiges tardo-républicains caractérisés par un dépôt d’armes (umbo et fer de lance) daté du début du Ier s. av. J.-C et une concentration de fragments de céramique campanienne dans un des fossés bordiers de la voie menant selon toute vraisemblance à Lattara. Leur présence conjointe pourrait marquer l’éventuelle pérennité de la zone funéraire. Les structures du milieu du Ier s. av. J.-C. et du haut-Empire correspondent à des fossés parcellaires qui drainent le paléotalweg et utilisent les fossés bordiers de la voie comme exutoires.
Document type :
Reports
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02002412
Contributor : Cécile Jung <>
Submitted on : Thursday, January 31, 2019 - 4:29:09 PM
Last modification on : Wednesday, March 17, 2021 - 4:16:03 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02002412, version 1

Collections

Citation

Cécile Jung, Valérie Bel, Nathalie Chardenon, Pierre Séjalon, Florent Mazière. Lattes, Saint-Pierre Sud. Un ensemble funéraire protohistorique au sein de la campagne lattoise. Occitanie, Hérault (34). Ligne Grande Vitesse, Contournement de Nîmes et Montpellier. [Rapport de recherche] Institut national de recherches archéologiques préventives, INRAP. 2017. ⟨halshs-02002412⟩

Share

Metrics

Record views

59