Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Je est un autre : Exemplarités contrastées du topos et de l'isolat littéraire

Abstract : Alors que le poète Du Fu (712-770) recourt à la suite de très nombreux poètes avant lui au topos du peng 蓬 (diaspore) pour se représenter telle cette plante aux racines superficielles, ballottée au gré du vent, il dresse aussi son autoportrait en mouette des sables - elle aussi malmenée par la brise. Dans le premier cas, Du Fu s'inscrit dans une tradition tout en renouvelant l'usage du lieu commun. Ainsi répond-il aux exigences d'originalité de son temps. Dans le deuxième cas, il forge un isolat littéraire et semble ainsi, aux yeux de plusieurs critiques modernes, affirmer plus nettement encore sa singularité. Pourtant, il a fallu attendre des commentateurs des Qing pour que cette originalité soit distinguée. L'opposition entre isolat littéraire et lieu commun ne saurait donc s'envisager sans quelques précautions.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01990917
Contributor : Marie Bizais-Lillig Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, January 23, 2019 - 2:53:00 PM
Last modification on : Friday, April 10, 2020 - 4:42:02 PM

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01990917, version 1

Collections

Citation

Marie Bizais. Je est un autre : Exemplarités contrastées du topos et de l'isolat littéraire. L'autre « utile », du bon usage de la singularité et de l’antagonisme en Chine, Isabelle Rabut; Vincent Durand-Dastès; Frédéric Wang; Valérie Lavoix, Sep 2009, Paris, France. ⟨halshs-01990917⟩

Share

Metrics

Record views

45