Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Se former aux outils documentaires : le cas de l'université de Bourgogne

Résumé : Publié dans Bulletin des bibliothèques de France, 8 janvier 2019 * Les références bibliographiques mentionnées entre crochets sont regroupées en fin d'article. * Les références bibliographiques mentionnées entre crochets sont regroupées en fin d'article. À l'université de Bourgogne, la formation des étudiants aux outils documentaires est proposée sous différentes formules : des formations formelles en groupe via des ateliers spécifiques, des formations programmées avec les enseignants, un programme tutoré mis en place en septembre, des rendezvous individuels, ainsi que des tutoriels (animations et vidéos) disponibles sur le portail du Pôle documentation. Elle concerne aussi bien les outils spécifiques de l'établissement que des outils génériques utiles pour la recherche documentaire (logiciels de gestion bibliographique, portails des BU, structuration de documents longs sur un traitement de texte, etc.) et des enseignements de recherche documentaire, dont des actions de sensibilisation au plagiat. Accessible à tous les étudiants, les formations sont réalisées dans les locaux du Pôle documentation des différents sites territoriaux de l'université de Bourgogne. Ainsi à titre d'exemple, durant l'année 2015-2016, 4 769 étudiants ont bénéficié des formations organisées par le Pôle documentation (dont 2 188 dans le cadre du tutorat de rentrée contenant une première prise de contact avec les services des bibliothèques, et certains dans le cadre de formations programmées par les enseignants ou les diplômes en étant parfois adossées à un dispositif pérenne comme l'UE Initiation à la recherche). Dans le cadre d'une enquête de l'université de Bourgogne réalisée en 2016 sur les usages du numérique 1 , 1 955 étudiants ont répondu à de multiples questionnements dont certains portaient sur les formations offertes par le Pôle documentation de l'établissement 2. À partir de ces informations, il est possible d'étudier si le recours à ces formations diffère selon la nature des études universitaires, le genre ou encore le travail salarié en cours d'études. Les résultats bruts de l'enquête utilisés dans cet article doivent être lus avec prudence compte tenu des biais de représentativité (surreprésentation des femmes parmi les répondants, sous-représentation du site dijonnais et surreprésentativité de certaines filières). Mais surtout, il est nécessaire de recourir à l'analyse multivariée 3 pour dégager des facteurs explicatifs concernant le recours aux formations du SCD par les étudiants. En effet, ce type d'analyse permet d'apprécier le poids respectif de chacun de ces facteurs de manière simultanée. Les effets nets de chacune des caractéristiques étudiantes-« les autres caractéristiques étant égales par ailleurs »-sont ainsi estimés à partir de régressions logistiques 4 , qui expriment les probabilités du recours aux formations du SCD selon le genre, le statut de l'étudiant, la filière et le niveau de formation. Ainsi on détermine par exemple le pourcentage de possibilités qu'un étudiant s'inscrive aux formations du SCD, selon qu'il est une femme ou un homme, quelles que soient son origine sociale et sa filière de formation. Cette perspective ne s'inscrit pas dans une logique de production d'indicateurs sur la fréquentation étudiante. Elle permet même de dépasser une 1 Voir la contribution de Cathy Perret et Alexandre Fournier, « Le recours aux services numériques du SCD par les étudiants. Le cas de l'université de Bourgogne », Bulletin des bibliothèques de France (BBF), 13 juillet 2018. En ligne : http://bbf.enssib.fr/contributions/le-recours-aux-services-numeriques-du-scd-par-les-etudiants 2 Le taux de réponse à cette enquête s'élève à près de 7 %, ce qui peut apparaître a priori faible, mais il apparaît relativement conforme à d'autres enquêtes menées auprès des étudiants sur cette thématique [Michaud et Roche, 2017 ; Sylvestre, 2008]. 3 Les analyses multivariées regroupent un ensemble de méthodes statistiques permettant l'analyse d'un phénomène par l'étude des relations entre deux et plusieurs variables. 4 Ces types de modélisations statistiques sont utilisés pour comprendre des phénomènes mesurés par des réponses non numériques (c'est-à-dire qualitatives) lors de réponses à une enquête, par exemple lorsque les enquêtés répondent oui ou non à une question.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

Cited literature [15 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01977094
Contributor : Bertille Theurel <>
Submitted on : Friday, April 17, 2020 - 5:23:26 PM
Last modification on : Tuesday, April 21, 2020 - 11:37:32 AM

File

19001 version auteurs.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01977094, version 1

Collections

Citation

Cathy Perret, Alexandre Fournier. Se former aux outils documentaires : le cas de l'université de Bourgogne. Bulletin des bibliothèques de France, Ecole Nationale Supérieure des Sciences de l'Information et des Bibliothèques (ENSSIB), 2019. ⟨halshs-01977094⟩

Share

Metrics

Record views

85

Files downloads

32