L'autre moitié de la guerre au Viêt-Nam : l'émergence d'une histoire genrée

Abstract : Au début des années 1990, de façon simultanée au Viêt-Nam et aux États-Unis, les recherches sur les femmes et la guerre ont pris un nouvel essor. Pour le Viêt-Nam, celles-ci émergent alors que l’armée populaire se retire du Cambodge et que l’avènement de la politique de Renouveau offre de nouvelles opportunités d’analyse du conflit, s’émancipant des cadres de la propagande officielle. Pour les États-Unis, ces recherches interviennent après la normalisation des relations diplomatiques entre les deux pays (1994), facilitant l’accès au terrain aux chercheurs. Deux vagues principales de publications peuvent être identifiées. La première à la fin des années 1990 avec les travaux de Nguyen Van De (1996, 1997, 2002), Sandra Taylor (1999), de Karen T. Gottschang et Phan Thanh Hao (1998) s’intéressant au rôle des Vietnamiennes engagées dans la guerre de réunification portée par les communistes. La seconde vague à la fin des années 2000 élargit le champ d’étude en intégrant dans le tableau les femmes ordinaires ou les femmes militaires du camp des vaincus (Nathalie Huynh Chau Nguyen 2013 ; Guillemot, 2014).
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01976773
Contributor : François Guillemot <>
Submitted on : Thursday, January 10, 2019 - 11:48:04 AM
Last modification on : Thursday, February 7, 2019 - 3:32:24 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01976773, version 1

Collections

Citation

François Guillemot. L'autre moitié de la guerre au Viêt-Nam : l'émergence d'une histoire genrée. La lettre de l'Afrase, 2016, pp.13-18. ⟨halshs-01976773⟩

Share

Metrics

Record views

21