Tableaux croisés : le marché de la peinture, entre sociologie de l’art et histoire culturelle

Résumé : Dans cet entretien avec Julie Verlaine, spécialiste d’histoire culturelle, on revient sur une expérience de recherche singulière - celle d’une historienne explorant un monde passé qui fut étudié, en son temps, par une sociologue. Dans ce cas, il s’agit du marché de l’art parisien après 1945 : en effet, ce monde fut d’abord le lieu d’une longue enquête de terrain menée par la sociologue Raymonde Moulin, dans les années 1950-60 ; le résultat en fut son livre - devenu un classique de la sociologie de l’art - Le marché de la peinture, paru en 1967. Cinquante ans plus tard, c’est à ce même monde que Julie Verlaine s’est intéressée, depuis une autre discipline ; le résultat en fut son livre Les galeries d’art contemporain à Paris de la Libération à la fin des années 1960, paru en 2013. Quelle place a pris le travail de la sociologue dans celui de l’historienne ? Qu’apporte à la connaissance du marché de l’art, ce double éclairage disciplinaire ? Quels enjeux théoriques et scientifiques implique la transformation d’une enquête sociologique en source historique ?
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01970449
Contributor : Séverine Sofio <>
Submitted on : Saturday, January 5, 2019 - 11:43:51 AM
Last modification on : Wednesday, November 20, 2019 - 2:02:47 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01970449, version 1

Citation

Séverine Sofio, Julie Verlaine. Tableaux croisés : le marché de la peinture, entre sociologie de l’art et histoire culturelle. Biens Symboliques = Symbolic Goods, Presses Universitaires de Vincennes, 2018. ⟨halshs-01970449⟩

Share

Metrics

Record views

24