Le rythme de la prose chez Meigret : des traductions au Discours.

Résumé : Les traductions publiées par Meigret avant le Le Tretté de la Grammere françoeze montrent le rôle que son importante activité traductrice a pu jouer dans sa conception de la segmentation de la phrase française. Dans ses traductions et leurs remaniements, dans ses textes personnels, Meigret met en pratique une approche des langues qui part de principes d’ordre et d’organisation, de construction, de syntaxe immanente, et d’observation des phénomènes. En cela il suivrait une voie « thomiste » lisible dans son Discours de la Creation du monde, qui admet certaines variations régionales, locales et individuelles, tout en assumant le choix de la meilleure d’entre toutes. Meigret propose, après avoir constaté la corruption de la langue française par l’abus de l’écriture traditionnelle, une re-génération : par le recours de l’« écouteur » au modèle de la parole entendue et par le recours au signe écrit, vrais portrait et statue qui montrent toute leur puissance de communication directe avec la meilleure « raison » française, où qu’elle soit.
Document type :
Preprints, Working Papers, ...
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01961453
Contributor : Marie-Luce Demonet <>
Submitted on : Wednesday, December 19, 2018 - 10:56:46 PM
Last modification on : Monday, January 7, 2019 - 1:05:49 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01961453, version 1

Collections

Citation

Marie-Luce Demonet. Le rythme de la prose chez Meigret : des traductions au Discours.. 2018. ⟨halshs-01961453⟩

Share

Metrics

Record views

44