Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

De l'égalité sous conditions à l'égalité sans conditions ? Débats autour de la mixité des concours (années 1980 à nos jours)

Abstract : Le professorat d'EPS est marqué par le passage de la séparation à la mixité des concours en 1989 (Szerdahelyi,2014). Aujourd'hui, l'enseignement de l'EPS est majoritairement exercé par des hommes, qui constituent 56,2 pour cent des professeur·es d'EPS quand le taux de femmes dans le second degré public s'élève inversement à 58,4 pour cent (DEPP, 2017). Sur la base d'une analyse des effectifs au concours du CAPEPS, cette contribution proposera un état des lieux du recrutement des professeur·es d'EPS depuis leur intégration au MEN en 1981. L'objectif est de mettre à l'épreuve le concept d'égalité au prisme de ses applications, sous conditions ou sans conditions (Sénac, 2015). Au delà de cette approche quantitative, la communication mobilisera des données qualitatives pour approfondir les réflexions sur les représentations de l'égalité, en EPS et au-delà. À partir de l'étude des argumentaires syndicaux et institutionnels sur l'égalité, il s'agira d'examiner les effets et limites de la séparation ou de la mixité (Mosconi, 2004). Autant de pistes que cette contribution propose de creuser, afin d'explorer les paradoxes égalitaires de la mixité.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01947269
Contributor : Bertille Theurel <>
Submitted on : Thursday, December 6, 2018 - 3:54:02 PM
Last modification on : Friday, June 14, 2019 - 1:22:01 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01947269, version 1

Collections

Citation

Loïc Szerdahelyi. De l'égalité sous conditions à l'égalité sans conditions ? Débats autour de la mixité des concours (années 1980 à nos jours). Mixité, égalité et pratiques en EPS, ESPE de Dijon, Nov 2018, Dijon, France. ⟨halshs-01947269⟩

Share

Metrics

Record views

71