Skip to Main content Skip to Navigation
Other publications (Blog article)

Faux antiques. Les scribes mésopotamiens déjà faussaires ?

Résumé : Pendant les trois millénaires d’utilisation de l’écriture cunéiforme, les scribes mésopotamiens ont inlassablement recopié des textes dans le cadre de leur éducation afin de les mémoriser ou encore pour les préserver dans les bibliothèques savantes. Ils ont aussi créé des faux, reproduisant parfois l’écriture archaïque des temps anciens, réécrivant alors leur histoire. Certains de ces faux antiques sont bien connus des assyriologues, comme le monument cruciforme de Manishtushu ou une lettre soi-disant écrite par Gilgamesh.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01915339
Contributor : Cécile Michel <>
Submitted on : Wednesday, November 7, 2018 - 3:11:27 PM
Last modification on : Friday, June 5, 2020 - 3:39:57 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01915339, version 1

Citation

Cécile Michel. Faux antiques. Les scribes mésopotamiens déjà faussaires ?. 2018. ⟨halshs-01915339⟩

Share

Metrics

Record views

45