Entre répression et prévention, retour sur l’antiterrorisme en France

Résumé : Si l’état d’urgence marque par sa durée une rupture dans le dispositif antiterroriste français, notre article démontre qu’il s’inscrit dans une histoire longue de l’antiterrorisme initiant assez tôt une inclination préventive. Ce dernier est marqué par la volonté du législateur de réprimer plus sévèrement le terrorisme par un dispositif dérogatoire au droit commun. Ce régime pénal spécifique et incrémental permettait aussi à l’Etat de lutter efficacement contre le terrorisme sans user de dispositifs d’exception grâce à la place centrale du juge judiciaire. Mais la campagne d’attentats débutée en 2015 favorisa l’organisation de la lutte dans une logique d’anticipation. Cette stratégie prit la forme de mesures de police administrative qui, de fait, sont soustraites au contrôle du juge judiciaire. Malgré un degré de perfectionnement élevé du dispositif et une érosion continue du rapport sécurité/liberté en démocratie, le système ne semble cependant jamais assez adapté pour rassurer la population et se voit renforcé régulièrement après chaque attentat.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01905279
Contributor : Doc Triangle <>
Submitted on : Thursday, October 25, 2018 - 4:30:07 PM
Last modification on : Tuesday, November 6, 2018 - 2:25:18 PM

Identifiers

Citation

Julien Fragnon, Karine Roudier. Entre répression et prévention, retour sur l’antiterrorisme en France. Confluences [en] Méditerranée , l'Harmattan, 2018, pp.53-67. ⟨10.3917/come.106.0053⟩. ⟨halshs-01905279⟩

Share

Metrics

Record views

73