Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Le Grand Compromis et la mémoire familiale : les ex-nobles russes à l’époque stalinienne

Résumé : Le mouvement de liquidation du passé et de la tradition ayant accompagné la soviétisation de la société russe après la Révolution engendra des recompositions biographiques dans toutes les couches de la population. Ce travail d'adaptation des histoires personnelles aux canons idéologiques peut être vu comme un « grand compromis », nécessaire à la survie sociale des groupes les plus visés par la répression. C'est le cas de l'ancienne noblesse qui fut très tôt l'objet d'une discrimination systématique remettant entièrement en cause les modes de socialisation et le statut de ses membres. L'auteur analyse, à partir d'une série d'entretiens et de mémoires publiés, les stratégies identitaires successivement poursuivies par les anciens nobles pour survivre socialement, s'attachant plus particulièrement aux modalités de transmission de leur mémoire familiale. L'étude ainsi réalisée permet d'illustrer plus généralement les conséquences pour la société soviétique et postsoviétique du « grand compromis » des années 1920-1950.
Complete list of metadatas

Cited literature [33 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01904629
Contributor : Magali Vautelin <>
Submitted on : Friday, October 26, 2018 - 5:02:26 PM
Last modification on : Tuesday, May 5, 2020 - 11:50:13 AM
Long-term archiving on: : Sunday, January 27, 2019 - 5:53:21 PM

File

4_Tchouikina_Le grand compromi...
Files produced by the author(s)

Identifiers

Citation

Sofia Tchouikina. Le Grand Compromis et la mémoire familiale : les ex-nobles russes à l’époque stalinienne. Revue d'Etudes Comparatives Est-Ouest, Presses Universitaires de France, 2006, Mémoire à l'Est, 37 (3), pp.165-197. ⟨10.3406/receo.2006.1779⟩. ⟨halshs-01904629⟩

Share

Metrics

Record views

49

Files downloads

150