Comment se projeter affectivement dans la modernité radicale : action collective, réflexivité, autonomie

Résumé : Dans le contexte de la fréquente revendication d’une vie socioprofessionnelle affectivement apaisée, cet article s’attache à questionner la nature du concept d’autonomie requis pour la subjectivité contemporaine à la lumière des relations entre les affects, les actions (individuelle et collective) et la coopération. Il pose également le problème du choix du type de méthode à développer afin de produire, avec des partenaires acteurs des organisation, une réflexion sur ce que peut signifier l’autonomie dans des contextes organisationnels contraints et émotionnellement déterminés. Il fait référence à un programme de recherche (en sciences de l’information et de la communication et en philosophie) basé sur l’expérience d’un serious game intitulé Be Human in the Chaos©, qui se donne pour objectif d’amener des participants, via une pratique privilégiant le mouvement corporel et l’improvisation, à s’interroger sur le rôle que jouent les affects dans l’origine et pour le sens de leur action.
Complete list of metadatas

Cited literature [20 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01884224
Contributor : Thierry Ménissier <>
Submitted on : Sunday, September 30, 2018 - 11:02:46 AM
Last modification on : Thursday, February 7, 2019 - 4:53:41 PM
Long-term archiving on : Monday, December 31, 2018 - 12:43:13 PM

File

TMFMJ-RFSIC14vf_texte.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

Collections

GRESEC | PPL | UGA

Citation

Fabienne Martin-Juchat, Thierry Ménissier. Comment se projeter affectivement dans la modernité radicale : action collective, réflexivité, autonomie. Revue française des sciences de l'information et de la communication, Société Française des Sciences de l'Information et de la Communication, 2018, ⟨10.4000/rfsic.4068 ⟩. ⟨halshs-01884224⟩

Share

Metrics

Record views

41

Files downloads

71