Skip to Main content Skip to Navigation
Other publications

Junipero Serra : canonisation controversée d'un missionnaire

Résumé : Une canonisation américaine controversée Pourquoi le pape François qui a dénoncé le colonialisme catholique en Amérique du Sud canonise-t-il le missionnaire responsable de la colonisation de la Californie en Amérique du Nord ? Par Emmanuelle Perez Tisserant, docteure en histoire (EHESS) Le 23 septembre 2015, au cours de sa visite officielle aux États-Unis, pendant une messe en espagnol dans une basilique de Washington, le pape François a canonisé un nouveau saint : Junipero Serra. Missionnaire espagnol, considéré comme l'un des pères de la Californie coloniale, Serra fonda depuis San Diego, une série de missions en Haute-Californie à partir de 1769. Le choix du pape François, premier pape américain, qui s'est illustré par des prises de position parfois, en relative rupture avec ses prédécesseurs sur des thèmes de société, semble trancher avec ses déclarations récentes lors de son déplacement en Amérique du Sud. En Bolivie, il avait ainsi « demandé humblement pardon, non seulement pour les offenses de l'Église, mais pour tous les crimes commis contre les peuples indigènes durant ce que l'on appelle la Conquête des Amériques ». Et il avait reconnu que « de nombreux et de graves péchés ont été commis envers les peuples originaires des Amériques au nom de Dieu ». [1] Les communautés autochtones californiennes se sont donc indignées de cette canonisation de Serra qui, à la fin du xviiie siècle, a contribué à poursuivre la conquête coloniale de la monarchie espagnole et catholique. Elles peuvent s'appuyer sur la longue historiographie des missions franciscaines, qui a vu s'affronter légende dorée et légende noire. Traditionnellement, les historiens américains ont eu plutôt tendance à défendre le système des missions, perçues comme des lieux d'ordre, de production et de commerce tandis que les autres colons, les immigrants recrutés par l'État et leurs descendants pour cultiver la terre et pratiquer l'élevage, sont vus comme paresseux et improductifs. L'historiographie post-coloniale et de la nouvelle histoire indienne depuis les années 1970 reconnaissent parfois la bonne foi des missionnaires, convaincus d'oeuvrer pour le bien et la religion, mais montrent aussi que leurs actes ont abouti, par le travail forcé, les mauvais traitements, la déstructuration des communautés et les épidémies à décimer les populations amérindiennes. Les historiens actuels des dix dernières années 1
Document type :
Other publications
Complete list of metadatas

Cited literature [6 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01881792
Contributor : Emmanuelle Perez Tisserant <>
Submitted on : Monday, October 15, 2018 - 5:42:32 PM
Last modification on : Tuesday, June 4, 2019 - 3:28:04 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, January 16, 2019 - 12:19:35 PM

File

Perez Tisserant SERRA canonisa...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01881792, version 1

Collections

Citation

Emmanuelle Perez Tisserant. Junipero Serra : canonisation controversée d'un missionnaire. 2015, pp.22-23. ⟨halshs-01881792⟩

Share

Metrics

Record views

153

Files downloads

67