Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Des usages de l’autochtonie dans les musées français

Abstract : Dans le mouvement global de décolonisa­tion de la pensée muséale, comment expliquer que certains lieux se sont emparés du concept d’autochtonie comme d’un principe fédérateur, quand d’autres l’ont délaissé à dessein ? Cet article explore le cas français. Après une analyse du contexte – reconfi­guration des musées d’ethnographie et requalification de leurs collections -, il développe une approche critique des différentes voies empruntées : muséologie collaborative, restitution de restes humains, valorisation des arts contemporains. Puis il part de l’ap­proche de la culture maorie par le musée du quai Branly et de la remise par la France des têtes tatouées momifiées à la Nouvelle-Zélande pour réfléchir à ce que l’autochtonie fait aux musées français. La conclusion formule quelques hypothèses quant à la réticence française – sa résistance ? – aux nouvelles logiques transnationales de l’autochtonie et interroge l’action des musées sur le traitement des héritages coloniaux mais aussi leur rôle dans l’entretien d’un rapport matériel au sacré.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01851541
Contributor : Mélanie Roustan <>
Submitted on : Monday, July 30, 2018 - 1:42:30 PM
Last modification on : Thursday, May 7, 2020 - 1:27:43 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01851541, version 1

Collections

Citation

Mélanie Roustan. Des usages de l’autochtonie dans les musées français. Culture et Musées, Actes Sud, 2016. ⟨halshs-01851541⟩

Share

Metrics

Record views

90