Populisme des partis, populisme des électeurs : l’élection présidentielle française de 2017

Résumé : L'élection présidentielle française de 2017 a été marquée par le succès des candidats populistes, à droite mais aussi à gauche de l’échiquier politique. A partir d'une définition opérationnelle du populisme, cette communication propose d’évaluer l’effet du populisme « d’en-bas » –c’est-à-dire en tant que disposition attitudinale individuelle– sur la structuration du choix électoral en faveur des deux principales formations populistes, la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon et le Front National de Marine Le Pen. A partir des données de l’enquête électorale française (ENEF-CEVIPOF), cette communication s’attache à définir les contours du populisme comme construit attitudinal et d’en mesurer l’impact sur l’orientation du choix électoral, s’agissant, d’une part, de l’adéquation entre offre et demande populistes, et, d’autre part, de l’interaction du populisme avec les formes idéologiques plus substantielles auxquelles il vient s’adosser et qui lui confèrent sa connotation politique dominante.
Document type :
Conference papers
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01817043
Contributor : Gilles Ivaldi <>
Submitted on : Saturday, June 16, 2018 - 9:54:16 AM
Last modification on : Friday, February 8, 2019 - 3:06:03 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01817043, version 1

Collections

Citation

Gilles Ivaldi. Populisme des partis, populisme des électeurs : l’élection présidentielle française de 2017. Visages du populisme contemporain en Europe et aux Etats-Unis, CRECIB, Laboratoire Babel, Université de Toulon, Jun 2018, Toulon, France. ⟨halshs-01817043⟩

Share

Metrics

Record views

73