Travailler loin de son domicile. Renforcement des rôles sexués ou autonomisation féminine ?

Abstract : La mobilité géographique liée à un lieu de travail éloigné du domicile – supposant soit de longs trajets quotidiens, soit de dormir en dehors du domicile – s’inscrit à l’articulation de la sphère professionnelle et de la sphère privée. Elle met à l’épreuve le couple et la distribution des rôles sexués en son sein. Cet article interroge les divisions sexuées inhérentes à cette articulation selon que l’on se place du point de vue d’une mobilité féminine ou masculine. Il examine en quoi la situation de mobilité favorise une répartition traditionnelle ou plus égalitaire des rôles conjugaux. Il interroge les conséquences d’une mobilité féminine afin de voir si cette dernière contribue ou non à une forme de déprise par les femmes de la sphère domestique. Il s’agit parallèlement d’analyser si la mobilité peut s’inscrire dans une forme d’émancipation féminine, entendue comme une transformation des rapports de genre et des liens de subordination entre femmes et hommes.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01739589
Contributor : Estelle Bonnet <>
Submitted on : Wednesday, March 21, 2018 - 11:03:42 AM
Last modification on : Tuesday, April 30, 2019 - 3:58:19 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01739589, version 1

Citation

Estelle Bonnet, Elise Verley, Tammy Ries. Travailler loin de son domicile. Renforcement des rôles sexués ou autonomisation féminine ?. La Nouvelle Revue du travail, Nouvelle revue du travail, 2017. ⟨halshs-01739589⟩

Share

Metrics

Record views

84