Comment appréhender les transformations des territoires mobiles ? Des approches circulatoires aux usages de l'accessibilité

Résumé : Les relations entre transport, mobilité et territoire sont souvent présentées comme étant consubstantielles : d’une part, le développement des infrastructures de transport contribue à la territorialisation qui transforme des portions d’espace en territoire ; d’autre part, la mobilité, entendue comme la capacité à se déplacer des individus, constitue un support indispensable pour le déploiement des interactions sociales, au sein de territoires caractérisés par la dispersion croissante des lieux de vie et d’activités. Pourtant, dans une vision a priori contradictoire avec la première, le développement des réseaux de transport et l’augmentation des mobilités sont parfois appréhendés comme des vecteurs potentiels du processus de délitement des territoires et de l’affaiblissement du pouvoir de régulation par les autorités locales. En particulier, en favorisant l’éclatement des fonctions urbaines et le processus d’étalement urbain, les transports et les flux transgressent les frontières administratives et repoussent toujours plus loin les limites des espaces fonctionnels, rendant toujours plus illusoire un alignement de ces deux découpages.C’est à partir de ce paradoxe que nous proposons, dans cet article, d’ouvrir une réflexion sur le renouvellement des approches de la géographie économique. Pour ce faire, nous nous analysons la manière dont les spécialistes des transports et de la mobilité ont appréhendé les interactions entre transports, mobilité et territoires à travers différentes approches statistiques ou modélisatrices. En discutant des apports et des limites de ces approches, nous avançons l’idée que les dynamiques territoriales liées à ces interactions dépendent avant de la capacité des acteurs, aussi bien individuels que collectifs, de se saisir des « potentiels ouverts » par les réseaux de transport et l’amélioration des conditions de déplacement. Dès lors, l’une des pistes de renouvellement de la géographie économique consiste selon nous à développer une réflexion sur la capacité à agir des acteurs individuels ou collectifs.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Magali Talandier; Bernard Pecqueur. Renouveler la géographie économique, Economica, pp.221-235, 2018, 978-2-7178-7014-5
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [12 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01736460
Contributeur : Caroline Gallez <>
Soumis le : samedi 17 mars 2018 - 12:27:55
Dernière modification le : jeudi 7 février 2019 - 16:13:23
Document(s) archivé(s) le : mardi 11 septembre 2018 - 02:36:03

Fichier

Preprint-Chapitre-Talandier&Pe...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01736460, version 1

Collections

Citation

Caroline Gallez, Sonia Chardonnel. Comment appréhender les transformations des territoires mobiles ? Des approches circulatoires aux usages de l'accessibilité. Magali Talandier; Bernard Pecqueur. Renouveler la géographie économique, Economica, pp.221-235, 2018, 978-2-7178-7014-5. 〈halshs-01736460〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

226

Téléchargements de fichiers

222