Les actifs à mobilité atypique pour le travail à travers l'Enquête déplacements régionale Rhône-Alpes 2012-2015

Résumé : Les mobilités quotidiennes pour le travail ont connu de nombreux changements ces dernières décennies en France, en dépit d’un recours à la voiture toujours massif. Elles recouvrent aujourd’hui des formes multiples qui semblent liées, notamment, à la diversification croissante des lieux où le travail peut être effectué (multiplication des lieux fréquentés, éloignement entre lieu de résidence et lieu de travail) et des temporalités dans lesquelles il s’inscrit (transformation des rythmes hebdomadaires, horaires décalés de déplacements travail dans la journée). Encore très centrée sur la figure archétypique d’un aller-retour quotidien entre le lieu de résidence et le lieu de travail à des horaires réguliers, la définition d’offres de transport collectif est confrontée à cette diversité et à ces évolutions. Une meilleure connaissance et compréhension des pratiques de mobilité des catégories d’actifs à mobilité atypique apparaît un préalable aux réflexions sur les nécessaires adaptations de l’offre de transport aux besoins de déplacement. L’enquête déplacements 2012-2015 de la Région Rhône-Alpes offre une base statistique permettant d’explorer ces questions sur un vaste territoire. Nous présentons tout d’abord des éléments de méthode, puis nous décrivons en les comparant, sept catégories d’actifs à mobilité atypique, définies par leur dimension spatiale (actifs sans lieu de travail fixe, travaillant à domicile, loin du domicile, en dehors de la région Rhône-Alpes) puis temporelle (actifs arrivant tôt sur le lieu de travail, repartant tard, s’y rendant en heure creuse de journée). Leurs profils socio-démographique, résidentiel et socio-économique sont présentés ainsi que différents indicateurs caractérisant leur mobilité quotidienne. Les principales associations sont mises en évidence par une Analyse des Correspondances Multiples. Enfin, une régression logit binaire, puis une régression multinomiale sont appliquées pour étudier dans quelle mesure le fait d’avoir une mobilité atypique influence, indépendamment de l’effet des ressources de mobilité de la personne, de ses caractéristiques socio-économiques, socio-démographiques et résidentielles, les probabilités d’utiliser comme mode de déplacement principal en semaine, la voiture, puis les transports collectifs ou les modes actifs.
Type de document :
Rapport
[Rapport de recherche] Laboratoire Aménagement Economie Transports – LAET (UMR 5593). 2017, 68 p
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [33 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01702558
Contributeur : Pascal Pochet <>
Soumis le : vendredi 9 février 2018 - 17:44:49
Dernière modification le : jeudi 7 février 2019 - 13:59:59
Document(s) archivé(s) le : jeudi 10 mai 2018 - 13:07:15

Fichier

Pochet Lejoux Chen_Actifs mobi...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01702558, version 1

Collections

Citation

Pascal Pochet, Patricia Lejoux, Minming Chen. Les actifs à mobilité atypique pour le travail à travers l'Enquête déplacements régionale Rhône-Alpes 2012-2015. [Rapport de recherche] Laboratoire Aménagement Economie Transports – LAET (UMR 5593). 2017, 68 p. 〈halshs-01702558〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

128

Téléchargements de fichiers

81