Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Les situations de travail : références pour les référentiels

Résumé : Cet article propose une approche des référentiels à partir de la didactique professionnelle et de la place fondatrice que celle-ci accorde aux situations de travail. En formation professionnelle, ce qui est premier, ce sont les situations parce que ce sont celles-ci dont les professionnels et futurs professionnels ont ou auront à « se débrouiller ». La nécessité d'identifier puis de caractériser les situations, notamment dans les exigences qu'elles imposent à l'activité, constitue une étape antérieure à l'analyse et à la description de l'activité, et plus antérieure encore à l'analyse et à la description des ressources utiles pour penser et agir en situation. Dans cette approche, les situations de travail constituent la part absente et méconnue des référentiels. Une des voies possibles pour réduire les confusions engendrées par la primauté accordée à la notion de compétence consiste à la mettre au second plan des préoccupations, en commençant par ne pas en faire une substance. Le premier pas dans ce sens consiste à ne pas définir la compétence mais à partir de la définition de ce qu'est un professionnel compétent (Vergnaud, 2001) : « qu'est-ce qu'un professionnel compétent ? Définition 1 : A est plus compétent que B s'il sait faire quelque chose que B ne sait pas faire (…). Définition 2 : A est plus compétent que B s'il s'y prend d'une meilleure manière. Le comparatif « meilleur » suppose des critères complémentaires : rapidité, fiabilité, économie, élégance, etc. Définition 3 : A est plus compétent s'il dispose d'un répertoire de ressources alternatives qui lui permet d'utiliser tantôt une procédure, tantôt une autre, et de s'adapter ainsi plus aisément aux différents cas de figure qui peuvent se présenter. Définition 4 : A est plus compétent s'il sait se débrouiller devant une situation nouvelle d'une catégorie jamais rencontrée auparavant. » Nous retiendrons de ces définitions que la compétence n'est pas une substance mais la relation dynamique d'une personne avec des situations ou des classes de situations. Si toute situation de travail est unique, elle comporte un certain nombre de traits génériques qui l'assimilent aux autres situations de la même classe (Pastré, Mayen, Vergnaud, 2006) et rend possible leur description. Le deuxième pas consiste à penser la formation professionnelle d'une manière différente de la formation initiale. En formation professionnelle, les courants de la didactique professionnelle et de l'analyse de l'activité orientée formation font des situations de travail la finalité et l'origine de la formation professionnelle. Ce sont, en effet, les situations qui sont premières parce que ce sont elles dont les professionnels ou futurs professionnels ont ou auront à se débrouiller dans le cours de leur vie professionnelle, aussi bien pour les identifier et les connaître que pour comprendre comment elles interagissent avec et sur leur propre action et comment ils peuvent agir sur elles (Samurçay et Rogalski, 1993 ; Mayen, 2007).
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [4 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01688338
Contributor : Jean-François Métral <>
Submitted on : Friday, January 19, 2018 - 12:37:37 PM
Last modification on : Friday, June 26, 2020 - 8:34:02 AM
Long-term archiving on: : Thursday, May 24, 2018 - 8:32:04 AM

File

Article ref de situations.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01688338, version 1

Collections

Citation

Patrick Mayen, Jean-François Métral, Claire Tourmen. Les situations de travail : références pour les référentiels. Recherche et formation, INRP, puis ENS éditions, 2010, pp.31-46. ⟨halshs-01688338⟩

Share

Metrics

Record views

231

Files downloads

1881