Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

L'ECOLE PEUT-ELLE FORMER DES PROFESSIONNELS ? LE CAS DE LA FORMATION DES TECHNICIENS EN AGRO-ALIMENTAIRE

Résumé : Résumé. Que la formation professionnelle initiale par la voie scolaire prépare ses apprenants à l'activité professionnelle visée par le diplôme ne relève pas de l'évidence. Pourtant, peu de travaux de recherche semblent s'être intéressés à l'évolution (ou l'absence d'évolution) de la professionnalité des apprenants engagés dans de tels dispositifs. Nous avons mis en place un dispositif de recherche longitudinale reposant sur le suivi des élèves de 3 classes de BTS Industries agro-alimentaires durant les 2 années que dure leur formation. Cette communication vise à présenter une partie du cadre d'analyse conceptuel que nous envisageons d'utiliser pour analyser les données recueillies. A travers l'analyse de plusieurs observations d'un élève placé en situation professionnelle, réparties sur la durée de la formation, ce cadre permet de mettre à jour différents indices de l'évolution de sa professionnalité. En France, la formation professionnelle initiale par la voie scolaire accueille environs 685 000 élèves du niveau V au niveau II (hors master ; source Education nationale et Cereq). Quel que soit le secteur professionnel visé, une des finalités affichées dans les textes qui l'encadrent (Code de l'éducation, Code rural, Décrets, Référentiels diplômes...) est la préparation de ses apprenants à l'insertion professionnelle et à l'exercice d'un ou plusieurs métiers, emplois et/ou fonctions. Pourtant, de manière paradoxale, si l'on prend le point de vue des professionnels (dont beaucoup sont passés par la formation professionnelle), une affirmation récurrente apparaît : ce n'est pas en formation que l'on apprend son « métier », et encore moins si cette formation se fait par la voie scolaire. De nombreux rapports d'audits (parlementaires ou autres) pointent du doigt l'inefficacité de la formation professionnelle au regard de cette finalité 1. Les chercheurs eux-mêmes mettent en avant le doute qui subsiste (Perret et Perret-Clermont, 2001 ; Rey, 2006 ; Wittorski, 2008...). « L'évidence » semble telle, que très peu de recherches, à notre connaissance, ont cherché à appréhender les apprentissages professionnels d'apprenants engagés dans un dispositif de formation professionnelle initiale par la voie scolaire. La question reste donc entière : la formation professionnelle initiale par la voie scolaire prépare-t-elle ses apprenants au travail et à l'exercice d'un emploi ? L'une des recherches les plus complètes concernant une formation professionnelle dans une école à temps plein a été réalisée en Suisse (Perret et Perret-clermont, 2001). Elle conclue sur le fait que les « écoles techniques » (appellation suisse) constituent un laboratoire pour la formation professionnelle qu'il conviendrait de mieux exploiter. Dans le prolongement des perspectives 1 Voir par exemple le Rapport d'information à l'assemblée nationale n°1298 de décembre 2008 déposé par la commission des affaires culturelles et sociales et présenté par F. Guégot en conclusion des travaux de la mission sur la formation tout au long de la vie.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

Cited literature [18 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01688309
Contributor : Jean-François Métral <>
Submitted on : Friday, January 19, 2018 - 12:11:20 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:46:02 PM
Long-term archiving on: : Thursday, May 24, 2018 - 7:35:35 AM

Files

Métral-ecole peut-elle former...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01688309, version 1

Collections

Citation

Jean-François Métral. L'ECOLE PEUT-ELLE FORMER DES PROFESSIONNELS ? LE CAS DE LA FORMATION DES TECHNICIENS EN AGRO-ALIMENTAIRE . Congrès AREF 2010, Sep 2010, Genève, France. ⟨halshs-01688309⟩

Share

Metrics

Record views

76

Files downloads

61