Critique des parlements et critique de l’intérêt général dans La théologie politique de Mazzini de Bakounine

Résumé : Cette contribution examine les rapports entre le matérialisme des intérêts que revendique Bakounine dans ses derniers textes et la critique qu’il propose des notions d’intérêt général, de représentation politique et de centralisation dans La théologie politique de Mazzini et l’Internationale (1871). Son objet est de montrer que la prise en compte du rôle social et historique des intérêts rend caduque toute possibilité d’un intérêt général qui viendrait à son tour fonder la légitimité d’une représentation politique dans une assemblée centraliste. La première partie de l’article examine le rapport entre ce matérialisme des intérêts et la conception matérialiste de l’histoire proposée par Marx et Engels. La seconde insiste sur la critique de l’intérêt général comme fiction et sur l’impossibilité qui en découle de toute représentation dans le cadre d’un système centralisé, la reconnaissance de cette impossibilité débouchant même sur une critique du mandat impératif.
Type de document :
Article dans une revue
Astérion, École Normale Supérieure de Lyon, 2017, 〈10.4000/asterion.3064〉
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01678286
Contributeur : Doc Triangle <>
Soumis le : mardi 16 janvier 2018 - 10:33:19
Dernière modification le : mercredi 31 octobre 2018 - 12:24:19
Document(s) archivé(s) le : dimanche 6 mai 2018 - 08:59:17

Fichier

asterion-3064.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

Citation

Jean-Christophe Angaut. Critique des parlements et critique de l’intérêt général dans La théologie politique de Mazzini de Bakounine. Astérion, École Normale Supérieure de Lyon, 2017, 〈10.4000/asterion.3064〉. 〈halshs-01678286〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

109

Téléchargements de fichiers

54