La perméabilité du droit constitutionnel aux autres sciences. Préface.

Résumé : La perméabilité du droit constitutionnel aux autres sciences : préface À l'heure où les chercheurs sont incités à mener des recherches interdisciplinaires, où des ponts doivent être jetés entre les champs du savoir pour que les innovations viennent de la synergie de plusieurs disciplines, il paraissait opportun de s'interroger sur la perméabilité du droit constitutionnel aux autres sciences. Ce terme de perméabilité revêt plusieurs significations. Dans une première acception, il est employé en physique, et plus précisément en mécanique des fluides, pour désigner la « propriété d'une roche, d'un terrain, d'un corps de permettre la pénétration de l'eau en eux » (dictionnaire Larousse). Dans le cadre de cette Journée d'études, c'est un second sens, plus commun, du terme perméabilité qui a été retenu, à savoir le « caractère de quelque chose, de quelqu'un qui peut être atteint, qui se laisse pénétrer » (dictionnaire Larousse). Après un premier appel à projets, nous avons constaté que la grande majorité des propositions portaient sur l'influence exercée par d'autres disciplines sur le droit constitutionnel – que ce soit comme ensemble de règles de droit positif, comme science portant sur cet ensemble ou même les deux. La notion de perméabilité a donc été retenue pour caractériser cette ouverture du droit constitutionnel aux autres sciences. Elle ne doit cependant pas être comprise comme désignant une situation de passivité du droit constitutionnel : nourri et transformé par les concepts, le vocabulaire ou la méthode d'autres disciplines, le droit constitutionnel rétroagit bien souvent sur elles en retour. Tel était donc le fil conducteur retenu pour cette Journée d'études s'inscrivant dans le cadre du thème de réflexion décidé par l'Association française de droit constitutionnel en 2015 sur Le droit constitutionnel et les autres sciences. Sans bien sûr prétendre à un panorama exhaustif du sujet, l'idée était de vérifier l'état des relations entre le droit constitutionnel et d'autres disciplines. Les rapports du droit constitutionnel aux sciences dites sociales sont anciens et étudiés de longue date. Pendant longtemps, la science juridique a été très proche en particulier de l'histoire, de la sociologie et de la science politique, de l'économie. Puis, par la suite, un cloisonnement entre ces disciplines s'est développé, chacune revendiquant son champ d'étude, sa méthodologie, sa légitimité propres. Ce cloisonnement a pu se faire parfois au détriment d'une compréhension globale de certains phénomènes dans lesquels le droit ne peut être distingué de la pratique, d'un contexte ou de certains comportements humains. Il semblerait que les années récentes voient les liens entre ces sciences être renoués, avec pour avantage d'offrir des points de vue complémentaires, sans pour autant être nécessairement
Document type :
Other publications
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01677894
Contributor : Marthe Fatin-Rouge Stefanini <>
Submitted on : Tuesday, January 23, 2018 - 5:27:21 PM
Last modification on : Friday, December 7, 2018 - 2:30:03 PM
Long-term archiving on : Tuesday, April 24, 2018 - 12:26:04 PM

File

perméabilité - Préface .pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01677894, version 1

Collections

Citation

Marthe Fatin-Rouge Stefanini, Laurence Gay. La perméabilité du droit constitutionnel aux autres sciences. Préface. . 2017. ⟨halshs-01677894⟩

Share

Metrics

Record views

52

Files downloads

76