Politiques d’infrastructures en Afrique subsaharienne : le réseau est-il soluble dans la transition urbaine ?

Résumé : Les villes africaines sont-elles une variante des configurations infrastructurelles témoignant de l’émergence d’une ère urbaine « post-réseau » ? En première approche, la question a l’avantage de proposer une vision alternative aux analyses dominantes du retard et des défaillances des infrastructures matérielles dans les villes africaines, pour lesquelles les espaces urbains africains incarnent divers stades de villes pré-réseau. Elle permet aussi d’articuler entre eux de nombreux travaux soulignant la diversité et la spécificité des modes de fourniture des services essentiels urbains, dans un cadre largement hors-réseau. Qu’apporte toutefois la notion de post-réseau pour analyser et comprendre les situations africaines, qui associent depuis longtemps réseau conventionnel et dispositifs hors-réseau dans des configurations de fourniture composite ? Dans une approche relationnelle des infrastructures, ce chapitre défend le parti d’une analyse contextualisée des coévolutions entre services urbains et transitions urbaines en Afrique subsaharienne et part de deux hypothèses constitutives de ce que nous proposons d’appeler un « tournant pragmatique ». La première est que la reconnaissance croissante des configurations de fourniture hybrides et leur intégration actuelle dans la pensée urbanistique est une réponse à de nouvelles dynamiques urbaines : d’une part, l’étalement rapide sous forme d’un continuum urbain-rural hétérogène rend vain tout espoir de rattrapage à moyen terme par les réseaux ; d’autre part, l’émergence des « classes moyennes » est associée à des transformations de la demande et des pratiques de consommation des services urbains. La seconde hypothèse est que la formalisation des configurations de fourniture constitue un mode expérimental de régulation de la transition urbaine. Peu propices à l’homogénéisation des cadres et conditions de l’action collective, les contextes urbains africains semblent ainsi favoriser des configurations de fourniture durablement hétérogènes plutôt que des logiques de substitution ou de transition d’une ville pré-réseau vers une ville d’après-réseau. La première partie du chapitre analyse les configurations de fourniture et les politiques de formalisation en interrogeant leur contribution à une éventuelle transition infrastructurelle vers une ville post-réseaux. La seconde partie resitue ces évolutions dans les contextes socio-spatiaux de la transition urbaine africaine et souligne les enjeux de régulation des configurations de fourniture hybrides, d’abord pensées comme une réponse pragmatique et marchande à l’hétérogénéité urbaine.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01674370
Contributor : Sylvy Jaglin <>
Submitted on : Tuesday, January 2, 2018 - 3:28:22 PM
Last modification on : Friday, January 12, 2018 - 10:17:27 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01674370, version 1

Collections

Citation

Sylvy Jaglin. Politiques d’infrastructures en Afrique subsaharienne : le réseau est-il soluble dans la transition urbaine ?. Chatzis K., Jeannot G., November V., Ughetto P. (dirs). Du béton au numérique, le nouveau monde des infrastructures, Éditions PIE Peter Lang SA, pp.177-202, 2017. ⟨halshs-01674370⟩

Share

Metrics

Record views

177