Incertitudes et long terme : dépasser le paradoxe pour l’action publique

Résumé : Les évolutions récentes et actuelles démographiques, des modes de vie, les mutations de l’espace économique dans la mondialisation, contribuent à accroitre l’incertitude quant à l’avenir (Callon et al., 2001 ; Veltz, 2008). Cet accroissement rend plus difficile l’action publique, de nouvelles évolutions ou de nouveaux enjeux étant susceptibles d’invalider sa pertinence à tout moment. Le recours à la prospective vise, depuis son émergence au tournant des années 1950 à réduire les incertitudes quant à l’avenir et à éclairer l’action (Berger, 1955). Elle fut très rapidement appropriée par l’Etat planificateur puis, dans la mouvance de la décentralisation, par les collectivités. Le contexte de la modernité avancée est cependant caractérisé par une accélération du temps qui complexifie le recours à la prospective (Rosa, 2010). D’autre part, toute réflexion sur le futur, sur l’avenir des territoires, semble d’autant plus problématique qu’un retournement s’est produit dans la relation au futur, passant d’un futur qui éclair, fait d’espoir, de progrès, à un futur qui fait peur, fait de menaces (Hartog, 2003). Enfin, la prospective tout comme la planification sont de longue date soumises à critique et alternent traversée du désert et retour en force (Rio, 2015 ; Dugua 2015). Dans un tel contexte, la prospective reste-t-elle pertinente pour éclairer l’action publique ? Toute tentative de planification est-elle rendue dérisoire au regard de la montée des incertitudes ? Les collectivités ne peuvent-elles être qu’au mieux réactives face à l’avenir ? Ou opportunistes pour les plus rusées ? Les contributions d’auteurs sur l’improvisation (Soubeyran, 2014), le projet plutôt que la prospective (Boutinet, 1990), pourraient nous le laisser croire. Pour autant, la montée en puissance des préoccupations du développement durable (Buclet, 2011) porte avec elle ce besoin d’intégrer l’avenir, le long terme, aux réflexions et à l’action publique. Le développement durable met ainsi à l’agenda des enjeux renouvelés autour de la prise en compte proactive du long terme (Rumpala, 2010) pour lesquels ni l’improvisation ni la multiplication des projets courts-termistes ne semblent apporter de réponses satisfaisantes. Ainsi, les besoins pour une prise en compte proactive de l’avenir seraient bien réels, tout comme les freins ou l’incapacité à cette prise en compte. Rosa (2010) traduit ainsi ce paradoxe : « Dans le contexte de la modernité avancée, le besoin de planification croît au rythme où se réduit la portée prospective du planifiable ». Si ce besoin de prospective et de planification est toujours bien réel, le contexte actuel appelle à leur refondation. Nous posons l’hypothèse que, parmi les conditions de leur refondation, figure leur capacité d’accompagner, à une échelle spatiale pertinente, l’action publique à tenir à la fois un cap, au regard d’enjeux de long terme, tout en étant adaptable aux incertitudes, aux évolutions de court terme. Pour user de la métaphore maritime, cette hypothèse renvoi à l’idée de louvoyer tout en gardant un cap, avec la particularité de le faire non pas à un seul bateau, mais avec une multitude d’embarcations - autant qu’il y a d’acteurs sur un territoire - et donc une nécessaire convergence des dynamiques.
Type de document :
Communication dans un congrès
L’action publique territoriale face à l’incertitude : pratiques et adaptabilité des chercheurs et des praticiens, Nov 2017, Le Havre, France. 2017
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01670062
Contributeur : Rémi Le Fur <>
Soumis le : jeudi 21 décembre 2017 - 09:36:47
Dernière modification le : mardi 13 mars 2018 - 16:40:06

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01670062, version 1

Collections

Citation

Rémi Le Fur. Incertitudes et long terme : dépasser le paradoxe pour l’action publique. L’action publique territoriale face à l’incertitude : pratiques et adaptabilité des chercheurs et des praticiens, Nov 2017, Le Havre, France. 2017. 〈halshs-01670062〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

81