La συμφορά de la cité La défaite d’Athènes (405-404 av. J.-C.) chez les orateurs attiques

Résumé : L’article évoque les références à la bataille d’Aigos-Potamoi chez les orateurs attiques. La défaite est toujours considérée comme un « malheur » et la responsabilité est rejetée sur la tukhê ou encore sur la trahison ; elle ressort des évocations plus ou moins explicites des orateurs comme un événement d’une importance historique primordiale du point de vue militaire et politique, surtout chez des auteurs des périodes chronologiquement plus proches de 405-404. Cet événement est employé comme une référence chronologique et comme un élément d’évaluation des comportements civiques et des rapports avec les autres États grecs. Les discours représentent une source historique précieuse, mais il nous apprennent davantage sur la propagande que sur la reconstruction correcte des événements.
Type de document :
Article dans une revue
KTÈMA Civilisations de l'Orient, de la Grèce et de Rome antiques, Université de Strasbourg, 2017, Ktéma, 42, pp.41-52
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [31 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01669111
Contributeur : Carole Février <>
Soumis le : jeudi 21 décembre 2017 - 10:59:45
Dernière modification le : vendredi 22 décembre 2017 - 01:11:37

Fichier

KTEMA42_2017_Bearzot.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01669111, version 1

Collections

Citation

Cinzia Bearzot. La συμφορά de la cité La défaite d’Athènes (405-404 av. J.-C.) chez les orateurs attiques. KTÈMA Civilisations de l'Orient, de la Grèce et de Rome antiques, Université de Strasbourg, 2017, Ktéma, 42, pp.41-52. 〈halshs-01669111〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

37

Téléchargements de fichiers

11