ʿAli Qoli Jebādār et l’enregistrement du réel dans les peintures dites farangi sāzi

Abstract : Cet article se donne pour but d’étudier un certain nombre de peintures de l’artiste safavide ʿAli Qoli Jebādār, actif dans la deuxième moitié du XVIIe siècle en Iran. Ces oeuvres, communément connues sous l’expression de farangi sāzi, représentent les rois safavides tels que Shāh ʿAbbās II (1642‒1666), son fils Shāh Soleymān (1666‒1694), et leur entourage masculin (les nobles, courtisans, eunuques, etc.). En analysant ces peintures, nous essayons de trouver les éventuels points d’appui de l’artiste, et l’ambiance sous laquelle elles ont été créées. Nous nous référons donc souvent aux sources écrites safavides et les récits des voyageurs européens de l’époque. Ainsi, nous tentons de présenter l’oeil explorateur des artistes iraniens qui s’étaient peut-être inspirés de l’art occidental, mais qui se laissaient probablement aussi inspirer de leur propre entourage vivant, et du quotidien de la vie royale. Ce qui aboutirait à une sorte d’enregistrement des faits réels aussi bien pour les personnages que pour les objets, principalement dans les peintures de ʿAli Qoli Jebādār, mais aussi dans celles de Moḥammad Zamān, Moḥammad Soltāni, et Moḥammad ʿAli, d’autres artistes de l’époque.
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01667422
Contributeur : Sandrine Musacchia <>
Soumis le : mardi 19 décembre 2017 - 13:02:46
Dernière modification le : jeudi 18 janvier 2018 - 02:27:39

Identifiants

Collections

Citation

Negar Habibi. ʿAli Qoli Jebādār et l’enregistrement du réel dans les peintures dites farangi sāzi. Islam, De Gruyter, 2017, 94 (1), pp.192-219. 〈http://www.degruyter.com/view/j/islam.2017.94.issue-1/islam-2017-0008/islam-2017-0008.xml〉. 〈10.1515/islam-2017-0008〉. 〈halshs-01667422〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

43