Les téléphonistes de la Chambre : Infrastructure de communication et division du travail au Palais Bourbon sous la Troisième République

Résumé : Cet article traite des transformations du métier de député en France durant la IIIe République, engendrées par l'installation du téléphone et la création d'un service chargé de son exploitation au Palais Bourbon, à partir de 1881. L'analyse des archives historiques de la questure de la Chambre montre qu'en raison de différentes contraintes, l'appropriation de ce moyen de communication a été singulière, au sens où elle a pris la forme d'un usage par délégation. Plutôt que de téléphoner eux-mêmes, les députés se sont en effet peu à peu déchargés de leurs appels sur les téléphonistes, inaugurant des modalités inédites de division du travail parlementaire. La formalisation des usages du téléphone chez les députés illustre alors la rationalisation du parlementarisme français au début du 20e siècle.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [15 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01666133
Contributeur : Jonathan Chibois <>
Soumis le : lundi 18 décembre 2017 - 11:04:40
Dernière modification le : mercredi 30 mai 2018 - 11:59:29

Fichier

 Accès restreint
Fichier visible le : 2020-09-01

Connectez-vous pour demander l'accès au fichier

Identifiants

Collections

Citation

Jonathan Chibois. Les téléphonistes de la Chambre : Infrastructure de communication et division du travail au Palais Bourbon sous la Troisième République. Revue Francaise de Science Politique, Fondation Nationale des Sciences Politiques, 2017, 67 (4), 〈10.3917/rfsp.674.0653〉. 〈halshs-01666133〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

85