Intérêt commun ou intérêt général : de l'enjeu d'une décision terminologique chez Rousseau

Résumé : "Dans cet article, je reviens sur un constat bien connu, mais jamais parfaitement élucidé : Rousseau n’emploie que très exceptionnellement l’expression « intérêt général », à laquelle il préfère celle d’« intérêt commun ». Je m’efforce d’y apporter une explication nouvelle, en partant d’un réexamen du concept même d’« intérêt » dans son œuvre, auquel il faut prêter un sens assez différent de celui auquel la philosophie politique nous a accoutumés : l’intérêt ne saurait être individuel, il ne saurait s’identifier à l’« avantage », il ne saurait faire l’objet d’un « calcul ». À ce titre, il existe une véritable antinomie entre la notion d’intérêt commun chez Rousseau et celle d’intérêt général qui se formalise chez les physiocrates de façon quasi contemporaine. L’intérêt commun est la base de formation démocratique d’une volonté politiquement orientée, qui prend comme telle le nom de « volonté générale », là où l’intérêt général est le langage normatif dans lequel une décision politique non nécessairement démocratique cherche à fonder sa légitimité en raison."
Type de document :
Article dans une revue
Astérion, École Normale Supérieure de Lyon, 2017, 〈http://journals.openedition.org/asterion/3022〉
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01665725
Contributeur : Théophile Pénigaud <>
Soumis le : samedi 16 décembre 2017 - 17:39:09
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:23:31

Fichier

asterion-3022.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01665725, version 1

Citation

Theophile Penigaud. Intérêt commun ou intérêt général : de l'enjeu d'une décision terminologique chez Rousseau. Astérion, École Normale Supérieure de Lyon, 2017, 〈http://journals.openedition.org/asterion/3022〉. 〈halshs-01665725〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

35

Téléchargements de fichiers

4