Compte-rendu du livre de Carlos Lévy, Les Scepticismes

Résumé : Faire l'histoire du scepticisme en 128 pages, en tenant compte de la pluralité de ses manifestations autant que de la complexité de son histoire est une gageure. La difficulté est accrue lorsqu'on refuse de considérer le scepticisme comme un phénomène intemporel et que l'on affirme de manière liminaire que « le scepticisme a une histoire ; bien plus, il n'existe pas en dehors de cette histoire » (p. 5). Pour écrire ce livre il fallait donc faire un choix, celui de Carlos Lévy fut de donner une place prépondérante aux origines antiques du scepticisme. Le lecteur qui chercherait dans ce livre une introduction au problème du scepticisme dans la philosophie contemporaine ne manquera pas d'être déçu ; quiconque, en revanche, voudrait prendre connaissance de manière synthétique de l'histoire complexe du scepticisme devrait commencer par cet ouvrage. La particularité méthodologique du livre est de se démarquer tout autant d'une lecture anhistorique que d'une lecture naïve des sources anciennes. Pour faire l'histoire du scepticisme, il faut commencer par saisir sa particularité historique qui est, selon Carlos Lévy, une « construction culturelle grecque », et plus particulièrement « hellénistique ». Mais pour faire cette histoire il ne suffit pas non plus de se rapporter littéralement aux sources et de ne prendre en compte que les philosophes qui se sont explicitement revendiquées comme « sceptiques ». Du fait des lacunes de transmission des textes, des traductions du grec au latin, mais aussi de la plasticité de la position sceptique, un tel critère serait trop exclusif : ni Pyrrhon ni les néo-académiciens ne se sont considérés comme des « sceptiques » ; même le cas d'Énésidème reste problématique, quand bien même il est possible, comme le pense l'auteur, qu'il ait initié l'emploi du terme (p. 9). Cette situation amène à remettre en cause l'unité de la tradition sceptique. Le scepticisme est pluriel ; il résulte de plusieurs tendances : le nihilisme de Pyrrhon, la remise en cause de la connaissance par la Nouvelle Académie, et la
Type de document :
Autre publication
Compte-rendu du livre de Carlos Lévy, Les Scepticismes, Paris, Puf, 2008, « Que sais-je ? ». 2011, pp.69-76. 〈10.1163/221057011X554296〉
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01661009
Contributeur : Stéphane Marchand <>
Soumis le : lundi 11 décembre 2017 - 15:55:19
Dernière modification le : jeudi 12 juillet 2018 - 01:17:38

Identifiants

Citation

Stéphane Marchand. Compte-rendu du livre de Carlos Lévy, Les Scepticismes. Compte-rendu du livre de Carlos Lévy, Les Scepticismes, Paris, Puf, 2008, « Que sais-je ? ». 2011, pp.69-76. 〈10.1163/221057011X554296〉. 〈halshs-01661009〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

115

Téléchargements de fichiers

35