Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Les déterminants des pratiques citoyennes des enseignants en classe

Résumé : L'application des prescriptions officielles par les enseignants dépend, sans doute, des ressources et des contraintes relatives à leur milieu du travail (Goigoux, 2007 ; Pizon & Jourdan, 2009 ; Simar & Jourdan, 2010). D'où l'importance accordée aux dispositifs d'organisation mis en place officiellement (comme REP et REP+), pour améliorer les conditions scolaires. Les pratiques en matière d'éducation à la citoyenneté ont suscité peu d'études, et moins de recherches empiriques (Bozec, 2016). C'est ainsi que nous nous sommes fixés comme objectif d'étudier ces pratiques et leurs déterminants. L'échantillon porte sur 107 maîtres. L'analyse des textes officiels et de 13 entretiens ont permis d'identifier cinq facteurs ou pratiques citoyennes en classe : la discussion (6 items), la coopération (3 items), la solidarité (3 items), la responsabilisation (3 items) et la gestion des problèmes de discipline (3 items). Nous avons aussi exploré deux contraintes, déclarées par les enseignants, relatives au non-respect d'autrui par les élèves (4 items) et aux difficultés organisationnelles de la classe (5 items). Quatre facteurs relatifs à la qualité de vie de l'école, supposés déterminer les dites pratiques, furent retenus dans le questionnaire à savoir : le travail en équipe (10 items), la coopération avec les familles (5 items), la collaboration avec les partenaires locaux (4 items) ainsi que l'engagement et la participation des élèves (7 items). Les coefficients ? de consistances internes de tous les facteurs varient entre 0.48 (pour 3 items) et 0.79. Ce qui indique une homogénéité relativement satisfaisante, étant donné le nombre limité d'items. Nous avons aussi retenu les caractéristiques socioprofessionnelles de l'enseignant et celles sociogéographiques de l'école. Les premières concernent l'âge du professeur, son sexe, son expérience (nombre d'années enseignées), son niveau d'étude, son statut (titulaire, contractuel, vacataire, stagiaire) et la réalisation ou non de la charge de directeur. Les secondes portent sur l'emplacement (centre-ville, en dehors) et le type d'école (non REP, REP), sa composition socioprofessionnelle (pourcentages d'élèves de familles défavorisée, moyenne et favorisée) et son effectif ainsi que sur le nombre d'élèves en classe. Les résultats indiquent que tous les facteurs relatifs à la qualité de vie à l'école sont positivement liés (rBP) avec les pratiques citoyennes en classe. Les difficultés organisationnelles de la classe s'associent fort négativement avec ces dernières. Ceci n'est pas le cas du non-respect d'autrui, qui ne montre aucune relation. Les caractéristiques socioprofessionnelles de l'enseignant et celles sociogéographiques de l'école ne s'avèrent jouer aucun rôle.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01650979
Contributor : Bertille Theurel <>
Submitted on : Tuesday, November 28, 2017 - 3:21:54 PM
Last modification on : Monday, December 9, 2019 - 11:02:02 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01650979, version 1

Collections

Citation

Wael Zamo, Halim Bennacer. Les déterminants des pratiques citoyennes des enseignants en classe. Enjeux, débats et perspectives - 50 ans de sciences de l'éducation, Université de Caen, Oct 2017, Caen, France. ⟨halshs-01650979⟩

Share

Metrics

Record views

196