Une innovation policière : les délégués à la cohésion police-population

Résumé : Les « délégués à la cohésion police-population » sont des fonctionnaires de police retraités qui exercent une mission de rapprochement police/population dans les quartiers identifiés comme prioritaires en termes de sécurité. Cette fonction a été créée et développée en deux temps : une première fois en 2008 avec le « plan Espoirs banlieue », puis en 2012 dans le cadre des Zones de Sécurité Prioritaire. Ils sont en 2015 au nombre de 111 (77 pour la Direction Centrale de la Sécurité Publique , 34 pour la Préfecture de Police ) sur tout le territoire. Selon la note de service du 11 mai 2009 : « chaque délégué doit viser à favoriser un climat de confiance dans son quartier d’affectation, en personnalisant et en multipliant les contacts auprès de la population, des élus, des bailleurs sociaux, des gardiens d’immeubles, des personnels de l’Éducation nationale, des professions de santé, des associations de riverains ». Notre enquête a été menée dans le cadre d’une convention passée en 2014 avec l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances, à la suite d’une initiative commune du Ministère de l’Intérieur et du Ministère délégué à la Ville. Elle prévoyait une « étude évaluatrice du dispositif des délégués à la cohésion police-population ». Elle a fait l’objet d’un rapport remis en août 2014. Elle a été menée avec les étudiants de l’Université Versailles St Quentin en Yvelines (UVSQ) dans le cadre du Master 2 « Analyse des conflits ». Elle a consisté en une série d’entretiens menés avec des DCPP et des paires d’étudiants ou l’un des trois auteurs de l’étude, et en l’observation approfondie de 4 dispositifs locaux par trois groupes d’étudiants (« monographies »). Dix entretiens avec des DCPP ont été menés en Seine-St-Denis, 17 sur le ressort de la Direction centrale de la sécurité publique (donc hors Paris et petite couronne). Les monographies ont été conduites dans deux villes de Seine-St-Denis, une agglomération de la grande couronne parisienne et un chef-lieu de région. Ces monographies ont été réalisées par les étudiants, discutées et évaluées en séminaire collectif et intégrées par les 3 auteurs au rapport final. Le choix des sites et des entretiens, ainsi que les prises de contact avec les délégués, ont été facilités par le cabinet du Directeur général de la police nationale, que nous remercions ici chaleureusement. Les auteurs ont veillé à sélectionner les DCPP interrogés en fonction de leurs sexe et ancienneté dans le dispositif, des régions d’affectation (PP/DCSP), de la taille de la circonscription d’affectation et de la couleur politique de la ville concernée. Sans pouvoir très exactement contrôler la représentativité de l’échantillon constitué, il respecte ces critères de diversité.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [12 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01636099
Contributor : Fabien Jobard <>
Submitted on : Thursday, November 16, 2017 - 10:42:11 AM
Last modification on : Thursday, April 4, 2019 - 10:18:06 AM
Long-term archiving on : Saturday, February 17, 2018 - 1:46:52 PM

File

QP_DCPP.pdf
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01636099, version 1

Citation

Jacques de Maillard, Carole Gayet, Fabien Jobard. Une innovation policière : les délégués à la cohésion police-population. Questions pénales, CESDIP, 2017. ⟨halshs-01636099⟩

Share

Metrics

Record views

502

Files downloads

344