Eeyou Istchee – Baie James : vers un capital environnemental mixte ?

Résumé : La Baie James (Eeyou Istchee) est un territoire subarctique du Québec sujet à différents types d’investissement dans l’environnement. Ceux-ci sont longtemps apparus comme le résultat d’un rapport de domination entre le gouvernement québécois – et sa vision du champ environnemental – et les Autochtones de la région – les Cris (Eeyouch). Suite à l’activisme politique de ces derniers, l’hégémonie du système de valeurs capitaliste occidental a graduellement intégré certains investissements cris dans le développement de la région. Cette redéfinition du capital environnemental de la Baie James pose un certain nombre de questionnements. Cet article a pour objectif de mettre en lumière si la construction du capital environnemental est aujourd’hui une véritable remise en question d’une vision de la nature ressourciste – mêlant alors ontologies occidentale et crie – ou bien une nouvelle forme de capitalisme socialement et moralement plus acceptable.
Type de document :
Article dans une revue
Norois -Poitiers-, Universites de L'ouest, 2017, Capital Environnemental, pp.71-88. 〈https://norois.revues.org/6095〉
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01628944
Contributeur : Simon Maraud <>
Soumis le : dimanche 5 novembre 2017 - 12:47:03
Dernière modification le : lundi 6 novembre 2017 - 01:07:25

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01628944, version 1

Collections

Citation

Simon Maraud, Caroline Desbiens. Eeyou Istchee – Baie James : vers un capital environnemental mixte ?. Norois -Poitiers-, Universites de L'ouest, 2017, Capital Environnemental, pp.71-88. 〈https://norois.revues.org/6095〉. 〈halshs-01628944〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

24