Les armes du Hezbollah : terrorisme, droit à la résistance et principe de légalité

Résumé : Terroriste, ou libérateur ? Depuis le milieu des années 1980, le Hezbollah suscite des interprétations divergentes. Pour les uns, c’est un mouvement terroriste, qui doit être éradiqué : tel est le point de vue d’Israël ou des Etats-Unis, rejoints, depuis 2016, par l’Arabie saoudite. Pour les autres, le Hezbollah est condamnable : mais il y a un principe de réalité. L’Union européenne distingue ainsi entre une branche politique et une branche militaire du Hezbollah. Il est possible de dialoguer avec la première, il faut en finir avec la seconde. Enfin, il y a la narration du Hezbollah et de ses partisans : le Hezbollah n’est pas un mouvement terroriste, puisque ses armes bénéficient d’un principe de légalité au Liban. Son opposition à l’Etat islamique lui permet enfin d’intégrer la rhétorique de l’anti-terrorisme à son arsenal conceptuel. Les divergences d’interprétations au sujet du Hezbollah montrent surtout que l’adjectif terrorisme relève moins de l’ordre du droit, que de l’ordre du dire.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01619355
Contributor : Nicolas Dot-Pouillard <>
Submitted on : Thursday, October 19, 2017 - 12:21:21 PM
Last modification on : Tuesday, November 6, 2018 - 11:06:03 AM
Long-term archiving on : Saturday, January 20, 2018 - 1:38:41 PM

Files

Confluences Méditérranée He...
Files produced by the author(s)

Identifiers

Collections

Citation

Nicolas Dot-Pouillard. Les armes du Hezbollah : terrorisme, droit à la résistance et principe de légalité. Confluences [en] Méditerranée , l'Harmattan, 2017, Terrorisme(s), 3 (102), pp.89-102. ⟨10.3917/come.102.0089⟩. ⟨halshs-01619355⟩

Share

Metrics

Record views

454

Files downloads

1214