Les cinq sens et les images au Moyen Âge : voir et revoir les œuvres visuelles médiévales

Résumé : Depuis bientôt deux décennies, les historiens de l’art ont proposé d’observer la dimension sensorielle intrinsèque aux œuvres visuelles médiévales ou bien l’environnement sensoriel dans lequel elles s’inscrivent. Ces démarches procèdent soit de l’assimilation des concepts issus de la phénoménologie comme, entre autres, « la théorie de l’apparaître » ou celle de la réception, soit des thèses cognitivistes et plus particulièrement de l’intermédialité. Ces dernières années, des chercheurs ont tenté d’élaborer des outils conceptuels pour étudier les œuvres visuelles du Moyen Âge, ainsi le « lieu théologique » et la sensorialité ou « le sensorium saturé ». Résolument historiographique dans un premier temps, ce présent article s’appuie ensuite sur une étude de cas afin de questionner les différents concepts précédemment exposés. Les travaux sur la sensorialité et la réception des œuvres visuelles ont en effet renouvellé considérablement notre compréhension des images médiévales. Ils nourrissent la réflexion et invitent à poser ou à reposer des questions qui semblent pourtant élémentaires : pourquoi l’image est-elle efficace ?
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01591515
Contributor : Vanessa Ernst-Maillet <>
Submitted on : Thursday, September 21, 2017 - 2:49:14 PM
Last modification on : Wednesday, September 5, 2018 - 1:30:07 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01591515, version 1

Collections

Citation

Cécile Voyer. Les cinq sens et les images au Moyen Âge : voir et revoir les œuvres visuelles médiévales. Quaestiones Medii Aevi Novae, ISSN : 1247-4418, 2016, 21, pp.227-249. ⟨halshs-01591515⟩

Share

Metrics

Record views

136