Construire l’État par son milieu. Les transformations du mandat des cadres intermédiaires de l’administration.

Abstract : Cet article analyse le travail de production d’une strate dans la hiérarchie administrative, celle de la catégorie dite « A’ », située entre les hauts et les petits fonctionnaires. À partir du cas de la formation des attachés dans les Instituts régionaux d’administration (IRA), nous analysons la construction du mandat de ces cadres intermédiaires tel qu’il se trouve projeté sur eux par les hauts fonctionnaires. L’étude de la constitution du programme institutionnel des IRA dans les années 1960 montre que les cadres intermédiaires sont d’abord conçus comme le personnel de renfort de la haute fonction publique. Mais les arrangements cognitifs qui s’ensuivent, en particulier dans les années 2000, donnent à voir l’ambiguïté de leur position et de leur rôle : les enseignements en management interviennent comme une façon de se départir de ce mandat, et de valoriser la figure du « cadre généraliste » contre celle du « technicien ». La variation des échelles dans l’analyse de la formation des attachés permet ainsi de montrer les tensions liées à la division du travail dans la hiérarchie de l’État.
Type de document :
Article dans une revue
Sociologie du Travail, Elsevier Masson, 2017, 59 (3), <http://sdt.revues.org/828>. <10.4000/sdt.828>
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01577922
Contributeur : Olivier Quéré <>
Soumis le : lundi 28 août 2017 - 14:08:48
Dernière modification le : mardi 29 août 2017 - 15:01:14

Identifiants

Citation

Olivier Quéré. Construire l’État par son milieu. Les transformations du mandat des cadres intermédiaires de l’administration.. Sociologie du Travail, Elsevier Masson, 2017, 59 (3), <http://sdt.revues.org/828>. <10.4000/sdt.828>. <halshs-01577922>

Partager

Métriques

Consultations de la notice

29