Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Enjeux de l’Observation de Systèmes Alimentaires Territoriaux [OSAT]

Résumé : Nombre de réflexions, d’initiatives portant sur des problématiques alimentaires se déploient aujourd’hui en France sur les territoires. Celles-ci portent pour parties sur la place et le rôle de l’agriculture dans les espaces métropolitains, et ce, en lien avec des problématiques de planification territoriale incluant des dimensions identitaires, paysagères, économiques et/ou environnementales, etc. Dans le même temps que les villes ont eu tendance à s’éloigner de leurs campagnes de plus en plus périurbaines, les systèmes alimentaires se sont mondialisés. Et les liens en matière d’alimentation entre espaces de productions et espaces de consommations se sont distendus, allongés. Non pas que les liens entre villes et campagnes de proximités n’aient complètement disparus. Mais ces liens ont très largement développés et diversifiés. Ils se sont aussi relocalisés (Fumey, 2010). En effet, face aux modèles industriels, face aux crises alimentaires, face aux demandes de proximités, de qualités, de vérités, etc., se sont aussi développées des réponses plurielles de « re »connexions entre les métropoles et leurs campagnes vivantes productrices de produits issus d’une l’agriculture raisonnée (ou pas), biologique (ou pas), paysanne ou revendiquée comme telle. Qu’il s’agisse des lieux et des places, des pouvoirs et gouvernances (Morgan, Marsden, Murdoch, 2008), qu’il s’agisse des réseaux de distributions, des hubs, des pôles ou micro polarité que représentent les lieux de distribution, de transformation et de consommation ; qu’ils s’agisse des organisations, des acteurs de l’alimentation, des habitants et des mangeurs (Ascher, 2005) ; les écosystèmes métropolitains de l’alimentation sont d’une inextricable complexité, voire d’une certaine diversité. L’alimentation fait partie intégrante de la ville, tant dans les formes urbaines et dans la variété des espaces qui lui sont dédiés, que dans les espaces et les modes de sociabilisation qu’elle génère. Les problématiques et les liens entre métropolisation et alimentation des métropoles sont biens de plus en plus prégnants (Brand, 2015). Ils le sont d’autant plus qu’ils tendent désormais à s’inscrire à l’agenda des constructions métropolitaines et des projets des territoires, à la faveur notamment des dispositifs institutionnalisés tels que les Politiques Alimentaires Territorialisées (PAT). Mais aussi paradoxal que cela puisse paraître, à l’heure où les territoires et pouvoirs publics sont susceptibles d’agir en faveur d’une plus grande autonomie alimentaire, il semble particulièrement difficile de pouvoir se faire une représentation objective des réalités que représentent tout à la fois les capacités de production, les flux de denrées alimentaires, les lieux de transformation, les espaces et modes de consommation des métropoles. Or pourtant, il apparaît assez convenant que la perspective de la mise en œuvre de dispositifs d’actions publiques puisse s’appuyer sur une compréhension collective des problèmes posés, des enjeux, et en l’occurrence ici sur une appréhension de l’écosystème que constitue le système alimentaire des métropoles. A ce jour, il semble que l’existence d’un dispositif cognitif sur les systèmes alimentaires des métropoles n’existe que peu, ou ne soit que très partiel. Non pas que les données ne puissent exister, même si on comprendra qu’elles puissent être très éparses. Non pas que l’intérêt de la connaissance territoriale ne soit également définitivement vain tant la perspective de formalisation de l’écosystème alimentaire des métropoles puisse apparaître un chantier trop vaste. Reste néanmoins que l’on peut aussi admettre qu’un dispositif cognitif ad hoc permettant d’éclairer la mise en œuvre de politique(s) et action(s) publique(s) métropolitaine(s) en matière d’alimentation n’empêche pas dans l’absolu d’agir en la matière et de facto ne pousse à faire l’économie de l’exercice. Quels que soient les points de vus, la présente communication vise précisément à mettre en perspective les enjeux d’une observation des systèmes alimentaires de métropoles. Cette réflexion s’inscrit dans le prolongement de réflexions sur les sens de l’observation (Roux, Feyt, 2010) et dans une perspective analytique visant à saisir les rapports entre connaissance territoriale et action publique au sein des métropoles. Elle vise à partir d’un outil original d’analyse proposé qu’est l’Observatoire des Systèmes Alimentaires Territorialisés (OSAT) à mettre en débat les conditions et les apports d’un système cognitif permettant de caractériser les systèmes alimentaires métropolitains. Ce dispositif ambitionne de rendre compte des systèmes alimentaires selon une lecture écosystémique prenant en particulier en compte quatre fonctionnalités : celle de la production de denrée au sein des espaces métropolitain, celle de la transformation, celle de la distribution de denrées et enfin celle de la consommation. L’objectif sera ainsi d’une part de présenter au plan méthodologique les composantes de ce dispositif cognitif. Il s’agira en second lieu d’en explorer quelques-uns de ses apports. Enfin il s’agira de questionner ce dispositif d’une part sans sa faculté à permettre d’éclairer la mise en œuvre de politiques publiques et/ou de façon réciproque d’en permettre son suivi ; mais aussi dans sa faculté d’intermédiation entre acteurs, de démonstrateur d’une compréhension, d’une intelligibilité et/ou intelligence des modes de socialisation et d’organisation urbaine produits par les systèmes alimentaires.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01575094
Contributor : Emmanuel Roux <>
Submitted on : Thursday, August 17, 2017 - 6:14:01 PM
Last modification on : Wednesday, July 8, 2020 - 3:00:19 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01575094, version 1

Collections

CNRS | PACTE | UGA

Citation

Emmanuel Roux, Bernard Pecqueur. Enjeux de l’Observation de Systèmes Alimentaires Territoriaux [OSAT]. ASRDLF 2017. "Les défis de développement pour les villes et les régions dans une Europe en mutation", Association de Science Régionale De Langue Française, Jul 2017, Athènes, Grèce. ⟨halshs-01575094⟩

Share

Metrics

Record views

322