Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

L’État au péril des sociétés au Moyen-Orient

Résumé : Cet article propose ne lecture comparée des différents textes de l’ouvrages, en matière de réflexion sur l’Etat au Proche-Orient. Si de vieilles nations de la région, façonnées par des mouvements nationaux aux histoires variées semblent prendre aujourd’hui, dans la région une revanche sur les États modernes, incarnés par les autorités de régimes autocratiques et prédateurs, l’auteur montre que la question de l’État est loin d’être refermée. Non pas qu’elle sature le débat public, ni même qu’il n’y ait d’autre échappatoire aux crises profondes et violentes que connaissent ces sociétés que l’État. Au Proche-Orient comme ailleurs, les arènes du politiques ne s’arrêtent pas à celles de l’État, tant en matière d’action publique, incluant les activités réputées régaliennes. Cet article plaide ainsi pour un retour à l’histoire certes, mais à l’histoire buissonnière pour ainsi dire. Une histoire des catégories employées pour décrire la réalité sociale et les représentations, lignes de clivages, enjeux tangibles qu’elles peuvent receler : « l’État » bien sûr, qui reste enraciné dans les langages émiques, plus fragilisé en revanche en matière d’analyse de sciences sociales ; la « nation », aux articulations loin d’être univoques avec une représentation segmentée des sociétés ; le « peuple » au nom duquel furent revendiqués des droits, ou appelée la chute des régime ; la « société », à laquelle on accole ou non le qualificatif de « civile ». C’est surtout une histoire par en bas et soucieuse des « petits » acteurs qui est ici convoquée, y compris pour éclairer des processus géopolitiques à l’échelle régionale et mondiale, parce qu’elle est une façon stimulante et libérée d’un carcan trop normatif de penser les transformations du politique. C’est en effet certainement l’une des leçons des soulèvements récents que celle de la nécessaire prise en compte des langages multiples du politique, et leurs reformulations, de la façon dont se cimentent ou s’effritent des solidarités dans des systèmes d’interaction violentés par le politique, celle des régimes – et de leurs alliés – et celle de challengers qui ensemble contribuent à écraser les formes multiples que peuvent prendre, dans la région comme ailleurs, les actes de citoyenneté.
Complete list of metadatas

Cited literature [11 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01574424
Contributor : Myriam Catusse <>
Submitted on : Monday, August 14, 2017 - 2:28:57 PM
Last modification on : Thursday, January 11, 2018 - 6:22:20 AM

File

CATUSSE L'Etat au Péril du Mo...
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01574424, version 1

Collections

Citation

Myriam Catusse. L’État au péril des sociétés au Moyen-Orient . Anna Bozzo; Pierre-Jean Luizard. Vers un Nouveau Moyen-Orient ? États arabes en crise entre logiques de divisions et sociétés civiles, RomaTrePress, pp.35-53, 2016, 978-88-97524-70-0. ⟨halshs-01574424⟩

Share

Metrics

Record views

282

Files downloads

737