Orient imaginé/Orient vécu chez les Juifs germanophones (yekkes) en Palestine/Israël

Résumé : L’expérience de la migration forcée est éminemment spatiale. Elle inclut un voire plusieurs déplacement(s) – déplacement des corps dans l’espace, déplacement des repères et du cadre socio-culturels. L’espace de l’exil et de la migration est donc un espace construit où interagissent, notamment, les représentations héritées de « là-bas » et les représentations acquises « ici ». Les narrations produites par l’expérience d’une vie dans la post-migration (histoire orale) gagnent être (re)lues sous l’angle de la spatialité. Le présent article interroge la manière dont un espace d’exil se constitue par la narration. L’espace vécu (erlebter/erfahrener Raum) par les personnes contraintes de fuir l’Allemagne nazie a été profondément bouleversé par la migration forcée – a fortiori lorsqu’elles se sont retrouvées en Erets Israël, lieu mythique de l’aliya mais aussi espace largement inconnu et étranger.
Complete list of metadatas

Cited literature [5 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01552397
Contributor : Patrick Farges <>
Submitted on : Sunday, July 2, 2017 - 6:08:34 PM
Last modification on : Thursday, September 5, 2019 - 10:58:09 AM

File

Farges_Cahiers de narratologie...
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

Collections

Citation

Patrick Farges. Orient imaginé/Orient vécu chez les Juifs germanophones (yekkes) en Palestine/Israël. Cahiers de Narratologie, Laboratoire Interdisciplinaire Récits Cultures et Sociétés - LIRCES, 2017, Espace du récit, récit de l’espace en contexte germanique, 31 bis, ⟨10.4000/narratologie.7687⟩. ⟨halshs-01552397⟩

Share

Metrics

Record views

105

Files downloads

323