Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Un sermon en langue vulgaire, tiré du Barlaam et Josaphat, sur les parois du baptistère saint-Jean à Poitiers

Résumé : Cinq mots d'un inscription vernaculaire accompagnent une scène peinte du baptistère saint-Jean à Poitiers (XIIe siècle) : " CIL CRIA MARCI E TVRNA ". La scène représente la figure d'un soldat menaçant qui brandit une épée. L'auteur compare ces mots à deux expressions semblables qui se trouvent dans un 'exemplum' copiés dans les 'Sermoni subalpini', et pense qu'ils pointent vers la même histoire. L'analyse de cette source secondaire., ainsi que celle de divers autres textes (apparentés et similaires) permet d'entendre que l' 'exemplum' constitue une traduction d'une parabole de la légende de Barlaam et Josaphat. Un examen plus poussé de la peinture du baptistère à Poitiers révèle qu'une autre scène, peinte sur le mur opposé, peut-être liée au soldat menaçant et à la parabole du Barlaam.
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01543336
Contributor : Vanessa Ernst-Maillet <>
Submitted on : Tuesday, June 20, 2017 - 4:31:17 PM
Last modification on : Monday, March 8, 2021 - 11:12:38 AM

Links full text

Identifiers

Collections

Citation

Vladimir Agrigoroaei. Un sermon en langue vulgaire, tiré du Barlaam et Josaphat, sur les parois du baptistère saint-Jean à Poitiers. Cahiers de Civilisation Médiévale, C.E.S.C.M, 2017, 60 (237), pp.1-26. ⟨10.4000/ccm.1887⟩. ⟨halshs-01543336⟩

Share

Metrics

Record views

170