Pas de côté dans l’écocritique francophone

Résumé : L’éco-critique apparaissant marquée par des choix conservateurs, nous voudrions défendre notre attachement commun aux langues ordinaires, au-delà des langues policées et de “belles-lettres” conçues comme activité à part. Notre position critique est un appel à ouvrir le champ de l’écocritique sur celui plus vaste des courants non purement littéraires tels que les Nouveaux Matérialismes. Ceux-ci fournissent des outils pour penser autrement le rapport texte-monde en-dehors d’un analogisme rhétorique sans contrefort. Nous proposons d’effectuer un “pas de côté,” ouvrant l’écocritique sur toutes les langues des signes qui se parlent dans nos pratiques et nos façons d’habiter.
Type de document :
Article dans une revue
L'Esprit Créateur, 2017, 57 (1), pp.123-138. 〈https://muse.jhu.edu/article/659021〉
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01540146
Contributeur : Cha Prieur <>
Soumis le : jeudi 15 juin 2017 - 17:38:21
Dernière modification le : mercredi 4 juillet 2018 - 23:14:06

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01540146, version 1

Collections

Citation

Nathalie Blanc, Clara Breteau, Bertrand Guest. Pas de côté dans l’écocritique francophone. L'Esprit Créateur, 2017, 57 (1), pp.123-138. 〈https://muse.jhu.edu/article/659021〉. 〈halshs-01540146〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

202