De la séparation aux mobilités : Changer de regard sur l’occupation israélienne en Palestine

Résumé : La politique de séparation israélienne mise en œuvre depuis les années 1990 n’a pas coupé les relations entre Israéliens et Palestiniens, elle les a profondément transformées. Partant de ces interactions et des espaces qu’elles structurent, ce livre propose d’apporter une compréhension plus nuancée du fonctionnement du régime d’occupation et des frontières entre Israël, la Cisjordanie et la bande de Gaza. En outre, en proposant un détour par les expériences d’autres populations (Palestiniens du Sud Liban, Libanais de Galilée, migrants venus d’Afrique et d’Asie) ce livre souligne combien le discours sur la séparation masque d’autres constructions et pratiques des espaces israélo-palestiniens. Cet ouvrage prend ainsi le contrepied des approches dominantes sur cette région. Plutôt que de se limiter à une étude institutionnelle des mécanismes de contrôle israéliens, ou de se focaliser sur leur impact au sein de la société palestinienne, il propose une perspective intermédiaire. Car l’analyse des vécus, des adaptations et des détournements que font les populations à partir de ces mécanismes de contrôle permet de mieux comprendre non seulement comment ce régime les affecte, mais également comment il est affecté par leurs réactions. Ce livre rassemble quinze enquêtes de terrain menées par des historiens, des anthropologues, des géographes, des politistes et des sociologues. Ayant travaillé à la fois du côté palestinien, du côté israélien et dans les zones situées à l’interface de ces espaces, ces chercheurs mettent en lumière des processus qui permettent de mieux comprendre le fonctionnement du régime de mobilité israélien. Nous entendons par « régime de mobilité », l’ensemble des institutions, des réglementations, des infrastructures et des pratiques qui, depuis les années 1990, ont permis aux Israéliens de réguler, canaliser et surveiller les circulations quotidiennes des Palestiniens entre la bande de Gaza, Israël, Jérusalem Est et la Cisjordanie. L’approche que nous mettons en œuvre dans ce livre s’inscrit donc dans la suite de celle que nous avions développée dans un précédent ouvrage À l’ombre du mur, Israéliens et Palestiniens entre séparation et occupation . Nous y proposions de décentrer le regard à l’ombre de cet édifice emblématique pour mieux envisager les dynamiques qu’il cachait. Nous expliquions que captivés par le Mur, les observateurs ne faisaient plus attention aux processus et aux reconfigurations du régime d’occupation israélien en Cisjordanie et dans la bande de Gaza (Latte Abdallah et Parizot, 2011, p. 15). Nous proposons ici d’aller plus loin en soulignant que c’est l’idée même de séparation territoriale qui engendre un regard biaisé sur ce conflit et ses espaces.
Complete list of metadatas

Cited literature [31 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01537695
Contributor : Cedric Parizot <>
Submitted on : Thursday, June 22, 2017 - 2:27:02 PM
Last modification on : Saturday, April 28, 2018 - 1:18:28 AM
Long-term archiving on : Tuesday, December 12, 2017 - 10:26:10 AM

File

01_Introduction_LatteAbdallahe...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01537695, version 1

Collections

Citation

Stéphanie Abdallah, Cedric Parizot. De la séparation aux mobilités : Changer de regard sur l’occupation israélienne en Palestine. Israël Palestine, l'illusion de la séparation, Presses universitaires de Provence, 2017, 9791032001219. ⟨halshs-01537695⟩

Share

Metrics

Record views

195

Files downloads

387