Des économies très politiques. Dénoncer le nombre des fonctionnaires en France aux XIXe et XXe siècles

Résumé : La France aurait toujours compté trop de fonctionnaires. Mais au fil des XIXe et XXe siècles, la dénonciation du nombre des agents de l’État a de plus en plus reposé sur des argumentations budgétaires : pour redresser les finances publiques et mieux rémunérer ses agents, il fallait réduire le volume de la fonction publique. Or, sans nier l’importance que les enjeux budgétaires peuvent parfois revêtir, cet article propose de faire un pas de côté et de prendre en considération les soubassements politiques des appels aux économies. L’objectif est ici de saisir les transformations de la perception de l’État que révèlent les mutations de la dénonciation du nombre de ses agents. Deux moments seront privilégiés : celui de l’avènement de la IIIe République et celui des deux après-guerres mondiales. Paradoxalement, à travers la permanence des dénonciations du nombre des fonctionnaires, l’examen de ces deux moments révèle une acceptation progressive du développement de l’État dans la France contemporaine.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01532382
Contributor : Émilien Ruiz <>
Submitted on : Friday, June 2, 2017 - 4:55:07 PM
Last modification on : Wednesday, November 28, 2018 - 2:18:09 PM
Long-term archiving on : Wednesday, December 13, 2017 - 7:26:02 AM

File

RUIZ_CHRHC-2017.pdf
Publisher files allowed on an open archive

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01532382, version 1

Collections

Citation

Émilien Ruiz. Des économies très politiques. Dénoncer le nombre des fonctionnaires en France aux XIXe et XXe siècles. Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique, Association Paul Langevin, 2017, L'État, objet d'histoire, pp.65-85. ⟨http://chrhc.revues.org/5753⟩. ⟨halshs-01532382⟩

Share

Metrics

Record views

467

Files downloads

202