HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Un gouvernement à distance des modes de production savante ? L'articlisation de 36 disciplines au prisme du Research Excellence Framework (Royaume-Uni, 1992-2014)

Résumé : Parmi tous les instruments d'action publique mobilisés en vue de gouverner les activités scientifiques, le Research Excellence Framework (REF) occupe une position emblématique de par la précocité de sa mise en œuvre (dans le Royaume-Uni des années 1980) et l'importance qu'il a acquise tant aux yeux des gouvernants que des populations « cibles ».Il s'agit d'un cycle d’évaluation de la recherche dont la genèse remonte au milieu des années 1980. Initialement intitulé « Research Selectivity Excercise », rebaptisé « Research Assessment Exercise » puis « Research Excellence Framework », le dispositif a connu des évolutions dans ses méthodes et dans la philosophie qui le fonde. Depuis les années 1990, il assure également une fonction d'instrument budgétaire, puisque ses résultats servent à définir une répartition fortement inégale des financements publics entre les 160 établissements d'enseignement supérieur du Royaume-Uni. Les sept cycles d'évaluation effectués (1986, 1989, 1992, 1996, 2001, 2008 et 2014) ont donné lieu à l'expertise de la « production scientifique » de l'ensemble des unités de recherche, ce qui représente, pour l'année 2014, près de 200 000 « outputs » publiés par 55 000 chercheurs.Ce chapitre contribue à une sociologie du gouvernement des disciplines à travers l'analyse de la transformation des supports de diffusion de la recherche (articles, ouvrages, autres formats) et de leur lien potentiel avec les critères d’évaluation du REF. Nous nous basons sur une exploitation statistique de données portant sur les cinq derniers cycles (de 1992 à 2014). On constate sur cette période une progression notable, dans toutes les disciplines, de la part des publications sous forme d'article, et une diminution de la part des formats non-canoniques (e.g. production audio-visuelle, exposition, brevet, base de donnée, logiciel). Les disciplines sont toutefois inégalement concernées par ces évolutions. Les comparaisons suggèrent l'existence d'une tripartition des disciplines au regard du processus d'« articlisation » de la communication scientifique : les disciplines les plus productrices de formats éclectiques (lettres classiques, théologie, musique, littérature anglaise) sont tendanciellement moins concernées par l'articlisation, tout comme celles qui, faisant déjà un usage massif de l'article dans les années 1990, atteignent un seuil de saturation (disciplines médicales, chimie, physique). Ce sont en définitive les disciplines occupant une position intermédiaire qui voient leurs pratiques évoluer le plus rapidement en faveur du format hégémonique (génie, études sportives, sociologie, sciences de l'éducation).
Document type :
Book sections
Complete list of metadata

Cited literature [8 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01531980
Contributor : Simon Paye Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, June 2, 2017 - 11:25:14 AM
Last modification on : Thursday, March 17, 2022 - 10:08:38 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, December 13, 2017 - 9:49:50 AM

File

PayeRenisio HALSHS.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01531980, version 1

Collections

Citation

Simon Paye, Yann Renisio. Un gouvernement à distance des modes de production savante ? L'articlisation de 36 disciplines au prisme du Research Excellence Framework (Royaume-Uni, 1992-2014). Martin Benninghoff; Cécile Crespy; Jean-Émile Charlier; Jean-Philippe Leresche. Le gouvernement des disciplines académiques. Acteurs, dynamiques, instruments, échelles, Éditions des archives contemporaines, 2017, 9782813002303. ⟨halshs-01531980⟩

Share

Metrics

Record views

106

Files downloads

112