La décharge de Médiouna : la quête du reste ultime (Casablanca)

Résumé : Depuis 1986, la décharge principale du Grand Casablanca se situe dans la commune de Médiouna, à une vingtaine de kilomètres au sud de la capitale économique du Maroc (4 millions d'habitants). Dans cette décharge de 70 hectares, 3 500 tonnes de déchets domestiques sont apportées quotidiennement par 750 bennes-tasseuses, puis pesées sur un pont-bascule et déversées sur un monticule qui atteint aujourd'hui près de 50 mètres de hauteur. À l'intérieur et à l'extérieur de cette décharge, l'activité est intense, comme en témoigne l'incessant va-et-vient de véhicules : camions-bennes des sociétés de collecte, camions et pickup des grossistes, charrettes à âne remplies de déchets verts, sans oublier les récupérateurs qui entrent et sortent à pied par les brèches du mur qu'ils ont eux-mêmes ouvertes…
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
MuCEM; Artlys. Vies d'ordures. De l'économie des déchets, pp.233, 2017, 9782854956641
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01524893
Contributeur : Pascal Garret <>
Soumis le : vendredi 19 mai 2017 - 09:31:17
Dernière modification le : samedi 20 mai 2017 - 01:06:58

Fichier

Texte_Florin_Garret_Mediouna.p...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01524893, version 1

Collections

Citation

Bénédicte Florin, Pascal Garret. La décharge de Médiouna : la quête du reste ultime (Casablanca). MuCEM; Artlys. Vies d'ordures. De l'économie des déchets, pp.233, 2017, 9782854956641. <halshs-01524893>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

85

Téléchargements du document

75